Habillage fond de site

L’agresseur de Mateia Hiquily derrière les barreaux

vendredi 27 avril 2018

Fc agression hiquilyL’agression, le 31 mars dernier, de Mateia Hiquily, l’un des meilleurs surfeurs polynésiens avait fait grand bruit. Rico Mare, l’auteur des coups qui ont valu au sportif professionnel 60 jours d’I.T.T aurait pu être jugé en comparution immédiate, mais l’affaire a finalement été traitée en juge unique devant le tribunal correctionnel ce vendredi. Il écope de 18 mois de prison dont neuf avec sursis, assorti d’un mandat de dépôt, fait assez rare dans ce type de comparution.

Vers 3 heures du matin, le jeune surfeur est avec des amis dans un bar de la rue Colette, à Papeete, quand Rico Mare – dont certains témoins ont déjà remarqué la nervosité- souhaite aller commander à boire. Mateia Hiquily est accoudé au bar et son agresseur le bouscule pour passer devant. Le jeune surfeur lui demande de se calmer. Ce qui produit l’effet inverse. Rico Mare colle son front contre celui du surfeur, et un ami vient s’interposer. Pas de quoi refroidir l’adepte de musculation qui frappe Mateia Hiquily près de l’œil. Au lieu de mettre fin à la bagarre, le vigile du bar exclut les deux jeunes hommes dehors. « C’est intelligent… Comme cela, ça peut continuer dehors », déplore le juge.

Une fois à l’extérieur, Mateia Hiquily qui n’a pas répliqué a la vision trouble à cause du coup reçu à l’œil. Il ne peut éviter des coups de poings qu’il reçoit alors à la mâchoire. Le jeune espoir du surf tahitien se retrouve avec une double fracture de la mâchoire qui l’oblige à mettre sa carrière entre parenthèses et l’empêche jusqu’à présent de retourner à l’eau. « Je voulais commander un verre, il ne voulait pas me laisser passer. Je lui ai demandé gentiment, mais il ne voulait pas être gentil », a expliqué le prévenu.

Le juge l’interroge : « Et pour cela, vous le frappez ? » « Après, j’étais énervé », répond le prévenu. Le juge poursuit : « Et vous vous énervez souvent ? ». « Que lorsque j’ai bu », tente de se défendre Rico. « Alors pourquoi vous buvez  ?», s’agace le juge « Car, quand vous tapez, ça fait mal, vous faites de la musculation. » Le prévenu n’en démord pas « Non ». Le juge hausse les sourcils. « 60 jours d’I.T.T., non ça ne fait pas mal. » Âgé de 19 ans, Rico Mare a déjà été condamné pour violences en réunion après s’être battu dans un bus l’an dernier, mais semble ne pas s’en souvenir quand il est interrogé à ce sujet. Quand ce dernier indique qu’il est « désolé » , il est aussitôt repris de volée par le juge : « On est désolé quand on renverse un café ou que l’on marche sur le pied de quelqu’un, pas quand on frappe quelqu’un ».

Interrogé sur ses projets d’avenir, Rico Mare indique vouloir devenir agent de sécurité. « Les bras m’en tombent. Si vous voulez assurez la sécurité des gens, il faut commencer par ne pas les taper. »

« Il a un profil inquiétant, il est en récidive, il a le sang change et a une réaction vive dès qu’on le regarde, car il fantasme qu’on ne le respecte pas. Il a un profil asocial ou sociopathe, il a du mal à vivre avec les autres. Il ne devrait pas être dans un lieu public, il se bat dans les bus et dans les bars », analyse l’avocat de Mateia Hiquily. « C’est un véritable danger public, intolérant à la frustration, épidermique, sociopathe qui rejette la faute sur la victime », complète le procureur.

« Le tribunal avait fait preuve de clémence, avait cru en sa rédemption, l’an dernier, avec des travaux d’intérêt général. Cela n’a servi à rien », déclare t-il, avant de requérir 18 mois de prison dont six avec sursis et le placement immédiat en détention. L’avocat de Rico Mare souligne l’attitude du vigile du bar. « Il ne les sépare pas, il le mets dehors sur un ring encore plus grand, cela aboutit à une bagarre générale. Mon client a d’ailleurs fini K.O. » Le conseil indique également que son client a un cursus scolaire normal et a entamé une démarche avec un médecin pour le soigner de l’alcool ; il a aussi signé  la croix bleue (engagement religieux de ne plus boire, ndlr). « C’est le début de la prise de conscience. » Il a été conduit en détention à l’issue de l’audience.

F.C.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete