Lancement de l’observatoire de l’économie numérique

    jeudi 26 février 2015

    Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, a officiellement lancé, hier  à la présidence, les travaux de  l’Observatoire de l’économie numérique (Oden), qui réunit 40 membres, tous concernés par le devenir du numérique en Polynésie. Cette rencontre avait pour objet de présenter les objectifs et missions de l’Oden, ainsi que tous les éléments relatifs à son fonctionnement et son organisation. Autour du président, également en charge du portefeuille de l’économie numérique, il ne manquait personne. De TNTV à Viti, en passant par l’OSB, l’OPT, Vodafone entre autres, l’ensemble des acteurs des nouvelles technologies , avaient répondu présents à l’appel présidentiel.
    “Aujourd’hui, cet observatoire est installé et sera l’outil dont disposera le gouvernement pour construire son plan de développement de l’économie numérique”, a souligné le président du Pays dans son allocution.
    Divisés en quatre think tank (ou laboratoire d’idées, NDLR), les 40 membres de cet observatoire n’ont pas pour mission unique d’observer. Ils devront faire des propositions concrètes et les accompagner.
    “C’est non seulement une bonne idée, mais c’est fondamental”, a confié Michaël Toromana, responsable des transactions bancaires à l’OSB. “C’est le lancement officiel, mais cela a été dit, il nous faut faire du concret et rapidement, sans tirer des plans sur la comète. Le timing, relativement court, est aussi motivant. Il nous faudra proposer, mais aussi d’accompagner la mise en œuvre de ces projets. C’est du concret et c’est une démarche qui relève plus de l’entreprise que de l’associatif ou du service public”, a-t-il confié à l’issue de la réunion. Des propos confirmés par Gilles Lorphelin, directeur technique de la commune de Mahina et qui a participé au lancement de Mana en Polynésie. “Il est important d’aller à la rencontre des professionnels, mais surtout de l’usager car c’est lui qui est le socle d’Internet. Il nous faut aller à sa rencontre.”
    Pour créer ce lien, un site Internet a été lancé, une page Facebook devrait être créée prochainement. La Polynésie 2.0 semble prendre son envol.

    Christophe Cozette

    Plus d’infos sur www.oden.pf

    Édouard Fritch, président du Pays, en charge de l’économie numérique : “Je n’ai pas créé cet observatoire pour encore faire du bla-bla”

    Qui fait partie de cet observatoire ?
    Nous avons réuni 40 personnes qui seront réparties en quatre ateliers, avec un rapporteur et un animateur. Les thèmes de ces ateliers vont tourner naturellement autour de la construction de cette économie.
    Un va se concentrer plus spécialement aux systèmes afin que l’accession au numérique soit la plus aisée possible, un autre se penchera sur les métiers du numérique.
    Nous avons également sorti un site Internet qui servira à ceux qui sont intéressés par l’actualité et les réflexions de l’observatoire et qui ne sont pas dans les ateliers.
    J’ai également demandé qu’il y ait une page Facebook sur le sujet.

    On a eu beaucoup d’observatoires. A-t-il des moyens et en sortira-t-il des mesures concrètes ?
    J’ai été clair avec mes interlocuteurs. Nous avons les meilleurs du public, de la société civile et du secteur privé. Je n’ai pas créé cet observatoire pour encore faire du bla-bla.
    L’objectif est de créer un vrai plan de développement de l’économie numérique. Il ne s’agit pas de remplir des clés USB. Nous souhaitons que l’économie numérique soit un réel levier de décollage pour notre pays, c’est l’objectif que nous nous sommes fixé.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete