Habillage fond de site

Lancement de la première Job Academy à Hotuarea

vendredi 19 mai 2017

FACE HOTUAREA

La première session réunit vingt jeunes de Hotuarea, âgés de 17 à 30 ans. (© Catherine Quiniou/LDT)

Le club FACE, en partenariat avec l’équipe Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (Mous) de l’Office polynésien de l’habitat (OPH), le Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi) et l’association Hotuarea Nui, a mis sur pied la première Job Academy polynésienne.

Ce parcours d’accompagnement, à destination des jeunes demandeurs d’emploi des quartiers de Faa’a, a pour objectif de faciliter leur insertion professionnelle en leur fournissant les outils et techniques afin de leur permettre de valoriser leurs expériences et leurs qualités.

L’originalité du dispositif réside à la fois dans sa construction issue d’un véritable travail partenarial avec les acteurs de terrain et dans son intégration dans le monde de l’entreprise, les partenaires du Club étant mobilisés lors des différentes phases du dispositif.

Celui-ci inclut notamment deux séances de simulations d’entretiens d’embauche avec des professionnels issus des entreprises adhérentes du club. La première séance a eu lieu hier matin, à la maison associative de Hotuarea, à Faa’a. Une vingtaine de jeunes du quartier ont ainsi pu s’entraîner face à des recruteurs.

“L’idée, c’est de rendre les jeunes autonomes dans leur recherche d’emploi. Il y a plusieurs phases, celle du travail en groupe où on leur apprend à s’exprimer en public. Ensuite, on les fait travailler sur des CV et des lettres de motivation, en lien avec des offres d’emploi que l’on trouve sur le site du Sefi. On a aussi des simulations d’entretiens d’embauche. Pour la première simulation, il s’agit surtout d’un entraînement. Pour la seconde séance, en juin, ça se déroulera davantage en condition réelle.
L’objectif, c’est de créer une dynamique au sein des jeunes. Les jeunes recevront un diplôme fin juin. La même opération est lancée sur le quartier de Timiona à Papeete. Le taux de chômage est très important dans ces zones”, explique Olivier Pôté, directeur de la Fondation agir contre l’exclusion en Polynésie.

Cet accompagnement s’étend sur trois mois avec une ou deux séances de travail par semaine. La première session réunit vingt jeunes de Hotuarea, âgés de 17 à 30 ans. Parmi eux, Raihere Tetohe, 24 ans.

“J’ai appris beaucoup de choses : comment se présenter devant un patron, comment rédiger mon CV et ma lettre de motivation. On s’est aussi préparé à l’entretien d’embauche. Ça m’a beaucoup aidé car je suis une personne très timide. Là, j’ai appris à m’ouvrir et j’arrive à parler avec tout le monde. J’aimerais travailler comme vendeuse dans le prêt-à-porter car j’aime beaucoup la mode. J’ai déjà une expérience dans ce secteur. Je suis actuellement en service civique”, précise la jeune femme.

Une seconde session sera lancée en septembre, l’idée étant d’en faire bénéficier tous les jeunes du quartier qui souhaitent trouver ou retrouver un emploi. Sur les 20 jeunes sélectionnés pour cette première session, quatre ont trouvé une formation et un autre va être embauché au sein du club FACE.

De notre correspondante C.Q.

 

FACE

 

69
0
2

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete