L’Aranui 5 arrive en novembre

samedi 7 mars 2015

Plus grand, plus long, plus luxueux. Présenté récemment aux Marquises lors de la visite du président de la commission des lois à l’Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, le futur Aranui 5 nous est dévoilé sur le site internet spécialisé Mer et Marine.
Dans un long article, illustré par de très nombreuses photos extérieures et intérieures, Mer et Marine dévoile tout de ce futur fleuron de la flotte polynésienne, qui devrait entamer ses rotations essentiellement marquisiennes dès janvier 2016.
« Navire mixte, à la fois cargo et paquebot, le nouveau fleuron de la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime est en achèvement à flot en Chine », écrit le site internet. Ce sera d’ailleurs le premier navire à passagers français réalisé dans ce pays. Extrêmement peu de bateaux battant pavillon tricolore sont sortis de Chine. CPMT a fait le choix de construire là-bas pour plusieurs raisons, dont la proximité géographique et la compétitivité des chantiers locaux par rapport à leurs concurrents européens.
 
Cent dix cabines
 
L’Aranui 5 sort donc des chantiers Hunghai de Shidao, situé dans la province de Shingdao. « Un constructeur ayant l’habitude des réaliser des cargos, mais aussi des navires à passagers ». « Appelé à succéder à l’Aranui 3 (construit en Roumanie et qui sera vendu, ndlr), en service depuis 2003, l’Aranui 5 a été mis à flot le 8 février. Il doit rejoindre Tahiti en fin d’année en vue de débuter ses rotations au départ de Papeete en janvier 2016 », précise le site Mer et Marine.
« Long de 126 mètres pour une largeur de 22,4 mètres et un tirant d’eau de 5,2 mètres, ce navire qui comptera 100 membres d’équipage disposera de 110 cabines, indique Mer et Marine. « Il pourra accueillir 266 croisiéristes et 46 passagers pour le transport inter-îles. Concernant sa fonction de transport de fret, le bateau, d’un chargement maximum de 3 200 tonnes, proposera d’importantes capacités. Equipé de deux grues, il sera en mesure d’embarquer 166 conteneurs de vingt pieds, avec 40 prises reefer pour les conteneurs réfrigérés. Il pourra, en outre, livrer jusqu’à 700 m3 de gasoil », apprend-on.
Côté propulsion, « le successeur de l’Aranui 3 sera doté de deux moteurs de 4000 kW chacun et de quatre diesel-générateurs. Il sera équipé d’un propulseur d’étrave de 400 kW et aura surtout deux lignes d’arbres au lieu d’une seule pour son aîné. On notera de plus que l’Aranui 5 est construit conformément à la norme SRTP (Safe Return to Port). Entrée en vigueur en juillet 2010, celle-ci offre des redondances suffisantes pour permettre au navire, en cas de sinistre dans ses machines, de rentrer au port par ses propres moyens tout en assurant un niveau de confort correct aux passagers », précise Mer et Marine.
 
Capacité « croisière » en hausse
 
Côté passagers, le nouveau navire aura 61 de ses 110 cabines dotées d’un balcon. Des cabines et dortoirs de 4 à 8 personnes sont prévus pour les passagers locaux, qui réalisent de courts transits entre les îles. Les passagers bénéficieront de cabines particulièrement confortables et pour la plupart spacieuses.  Les surfaces iront de 12 m² (standard A, dont deux cabines individuelles) à 42 m² pour la suite présidentielle, en passant par des suites de 22 à 30 m², avec des balcons de 4,5 à 13,5 m². A noter la présence de trois cabines pour les personnes à mobilité réduite et de cabines familiales avec un grand lit double et deux lits superposés », précise le site web, photos à l’appui. « L’Aranui 5 aura donc une capacité supérieure d’un tiers et sera doté de 45% de cabines avec balcon en plus », a expliqué Philippe Wong, président de la compagnie CPTM.
« Offrant une architecture plus moderne que son prédécesseur, avec une moitié arrière très clairement inspirée des designs de paquebots, l’Aranui 5 va également offrir des standards plus élevés en matière d’espaces passagers », écrit le site. « Les croisiéristes disposeront d’un restaurant (252 places), de deux salons, dont un en véranda, de quatre bars, dont un sur le pont extérieur à l’arrière, constitué d’un grand sun deck avec une piscine. Il y aura également à bord des boutiques, une bibliothèque, une salle de danse, une salle de conférence, un petit centre de bien-être et une salle de sport ». Tout le confort d’un navire de croisière d’aujourd’hui.
 
CC avec Meretmarine.com

Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de samedi 7 mars ou au feuilletage numérique.

Taupotini-Teikiteetini Conchita 2015-03-07 10:51:00
J''ai envie de visiter l''Aranui 5! Grande capacité.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete