Habillage fond de site

L’Aremiti 6 entame ses premières traversées commerciales

lundi 9 septembre 2019

9h20 vendredi matin l’Aremiti 6 accostait à Vaiare pour son voyage inaugural face à un public venu nombreux. Photo : Jeannot Rey/LDT

9h20 vendredi matin l’Aremiti 6 accostait à Vaiare pour son voyage inaugural face à un public venu nombreux. Photo : Jeannot Rey/LDT


L’évènement vendredi dernier à Vaiare, c’était le voyage inaugural de l’Aremiti 6. Sur place, beaucoup de monde, un groupe de danse et des officiels, pour une cérémonie d’accueil et un voyage aller-retour pour les invités. Les nouvelles lignes de la compagnie sont désormais ouvertes.

Comme prévu, l’Aremiti 6 a quitté le port de Papeete vendredi vers 9h20 pour une arrivée à Vaiare 25 mn plus tard, temps que prend ce nouveau navire de quai à quai. Un voyage chargé de nombreux invités, amis et habitués de la navette de la famille Degage qui en est donc à sa sixième version en catamaran rapide aux côtés des ferries de transport dont le second de cette génération est en activité depuis un peu plus de deux ans.

Pour cette arrivée inaugurale, Vaiare avait préparé l’événement en proposant un comité d’accueil composé entre autre, du groupe de danse des Tamarii Papetoai avant la tenue des discours traditionnels.

Tuanua Degage, patron de la société a rappelé que la société familiale, montée par son père Eugène, vient de célébrer ses 28 années de service, à savoir “un pont confortable et solide entre les deux îles et une entreprise toujours à la recherche de l’excellence.”

Le maire de Moorea, Evans Haumani, a fait un petit historique de la desserte maritime entre Tahiti et Moorea. “Les navettes maritimes existent depuis le début des années 60. Pensées au départ à petite échelle, ne dépassant pas les dix passagers avec le Keke, le Potii Moorea, le Maire, le Niumaru. Aujourd’hui nos navettes transportent plus de 600 personnes.”

En 1980, la population de Moorea a vu arriver les premiers ferrys tels que le “Tosa”, Tamarii Moorea, Moorea Ferry avec leurs traversées parfois folkloriques, avec des passagers qui prenaient leur temps à bord de ces navires. Mais “le temps c’est de l’argent” et il a donc fallu moderniser tout ça. Il y a eu l’arrivée de navettes de plus en plus rapides, de deux heures, on est passé à des traversées d’une heure, puis de 45 minutes et maintenant… 25 minutes.

Alors que les premiers gros ferrys poursuivaient leur escalade sur le marcher, le premier Aremiti a fait son entrée dans la cour des grands en septembre 1991 avec un petit catamaran rapide de 100 places. L’Aremiti 2 est venu le remplacer en 1993, la suite de la saga, on la connait, la compagnie en est à son sixième catamaran et son second ferry.

 

Une ligne très convoitée

 

Le développement des liaisons maritimes entre Tahiti et Moorea est devenu un facteur essentiel de développement économique pour l’île avec des filiales de transports maritimes qui offrent et s’adaptent aux besoins toujours grandissants de la population de Moorea et de Tahiti.

Au fil des ans la desserte maritime Tahiti Moorea n’a eu de cesse d’évoluer, plusieurs compagnies ont tenté l’aventure, aussi bien avec des catamarans rapides que des ferrys, quelques noms d’armateurs resteront dans les annales, Le Prado, Joe Bunton, Quito Brown Ortega, Richard Brotherson…

Aujourd’hui deux compagnies règnent sur cette ligne, Aremiti et Terevau qui se partagent les quelques deux millions de passagers qui traversent le chenal par an, sans parler du fret.

Et l’histoire n’est certainement pas terminée.

 

Korresmoorea

 

2MOO 5 aremiti

Parmi les visiteurs une délégation des fare Arii et fare Moetini de l’association des handicapés de Moorea. Photo : Jeannot Rey/LDT

3MOO 5 aremiti

© Jeannot Rey/LDT

Evans Haumani et l’armateur Tuanua Degage. Photo : Jeannot Rey/LDT

Evans Haumani et l’armateur Tuanua Degage. Photo : Jeannot Rey/LDT

aremiti 6 snack

Un voyage inaugural qui a eu le succès que tout le monde attendait. Photo : DR

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete