L’Aremiti Ferry 2 a heurté une baleine

    jeudi 15 octobre 2015

    Un triste fait divers est venu ensanglanter la mer au large de la passe de Vaiare, à Moorea, hier. Il était environ 8 h 35 lorsque l’Aremiti Ferry 2 a vraisemblablement heurté une baleine à environ 2 km de la passe.
    Si le navire n’a pas subi de dégât, une trace importante de sang sur la mer laisse à penser que le mammifère a subi de graves blessures qui pourraient lui avoir été fatales.
    Pour le capitaine de l’Aremiti Ferry 2, Abel Hauti, cet accident n’était pas prévisible : “Nous venions de quitter la passe de Vaiare vers 8 h 35 en empruntant une route plus confortable pour les passagers en direction de Punaauia compte tenu d’un vent de sud-est. Malgré la veille active que nous exerçons lors de chaque rotation, nous n’avons rien vu ni ressenti lors de la collision avec la baleine. Ce n’est qu’après plusieurs minutes de navigation que nous avons entendu par un appel radio que nous avions heurté un mammifère, vraisemblablement par l’arrière du bateau.”

    Une collision frontale risquée pour le bateau

    Pour Abel Hauti, la collision avec une baleine aurait pu être beaucoup plus dramatique si elle avait eu lieu sur l’avant du navire : “Si nous avions heurté la baleine sur l’avant, cela aurait probablement endommagé les stabilisateurs avec le risque que l’un d’entre eux ne vienne perforer ou déchirer la coque. Nous aurions alors été confrontés à une voie d’eau plus ou moins importante selon les dégâts et la situation pour le bateau n’aurait pas été la même.”
    L’inspection sous-marine du bateau n’a pas été demandée compte tenu de l’absence de conséquence sur le fonctionnement de l’appareil de propulsion et celui de direction.
    Si c’est la première fois que ce type de collision arrive sur un navire de la flottille Aremiti, Abel Hauti rappelle toutefois qu’un autre navire assurant la liaison avec Moorea a, lui aussi, déjà été victime d’un choc avec un cétacé : “Le navire rapide Terevau a également percuté une baleine, l’année dernière. Ce type de collision n’est donc pas unique, même s’il est rare. J’ai constaté que le nombre de baleines a augmenté dans nos eaux, ce qui nous conduit à être plus vigilants que les années précédentes. Cependant, on ne pourra pas éviter ce genre d’accident, même en prenant toutes les précautions possibles.”

    Pascal Martin

    Seadefender 2015-10-22 02:33:00
    http://www.repcet.com/
    Seadefender 2015-10-22 02:31:00
    "Cependant, on ne pourra pas éviter ce genre d’accident, même en prenant toutes les précautions possibles.”

    Il existe pourtant des systèmes pour prévenir ses risques! :
    http://www.varmatin.com/la-seyne-sur-mer/une-association-lance-une-operation-de-crowdfunding-pour-sauver-les-baleines.2300501.html
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete