L’armée de Terre se réorganise et recrute massivement

    mardi 19 mai 2015

    L’armée de Terre va revoir son organisation, héritée de la Guerre froide, et recruter 11 000 personnes en un an afin de faire face à ses nouvelles missions, la lutte contre le terrorisme et la défense du territoire national.
    « Le modèle actuel était hérité du Livre Blanc de 1972 qui est un modèle très vertical » organisé autour des corps darmée, des divisions et des brigades, a expliqué mardi son chef d’état-major, le général Jean-Pierre Bosser, lors d’une rencontre avec l’Association des Journalistes de Défense (AJD).
    Face aux nouvelles menaces, notamment terroristes, qui touchent directement le territoire national, l’armée de Terre -66 000 militaires- va être remodelée autour de huit piliers, dont le renseignement, les forces spéciales, l’aéromobilité (hélicoptères), la défense du territoire national, la logistique et la maintenance.
    « Elle devient une grande entreprise au sens où elle va resserrer ses activités autour de métiers très précis », selon un modèle plus économique, a souligné le chef d’état-major Terre en présentant ce nouveau modèle intitulé « Au contact ». 
    Le pilier Alat (Aviation légère de l’armée de Terre) rassemblera ainsi tout ce qui touche aux hélicoptères, de la sécurité des vols aux écoles d’application concernées.
    « C’est comme si vous gardez les fondations, les murs porteurs, les poutres maîtresses et le toit et si à l’intérieur vous cassez tout », pour donner plus de place aux forces spéciales et au combat aéroporté, a expliqué le chef d’état-major.
    Au total, six brigades (soit 7 000 hommes en moyenne par brigade) sur sept seront conservées. Elle se répartiront en deux brigades blindées, deux amphibies et deux légères (parachutistes, infanterie de montagne…).

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete