L’association Polynésie Alzheimer au Salon de la femme

vendredi 6 mars 2015

L’association Polynésie Alzheimer est présente jusqu’à dimanche au Salon de la femme qui se déroule au Tahiti Pearl Beach à Arue. Une occasion pour les proches de malades de rencontrer un grand nombre de professionnels, spécialisés dans la prise en charge de personnes âgées dépendantes.
L’association, qui a organisé son troisième café-mémoire de l’année, mardi, au restaurant “Bulle de saveurs”, à Pirae, souhaite par sa présence au salon montrer aux familles concernées qu’elles ne sont plus seules face à la maladie.
Lors du dernier rendez-vous mensuel, mis en place pour soutenir les proches de malades d’Alzheimer et maladies apparentées, le thème des discussions portait sur la curatelle et sur la gestion des tutelles. Un sujet que les familles pourront une nouvelle fois aborder sur le stand de l’association.
Lors du café-mémoire, c’est Louise Montaron, ancienne présidente de l’association Tutelger, spécialisée dans l’aide aux majeurs et mineurs protégés, qui s’est portée volontaire pour répondre à toutes les questions des familles présentes.
Le thème a suscité beaucoup d’intérêt chez les proches des malades. Pour Teave Chaumette, présidente de l’association Polynésie Alzheimer, toutes les familles de malades vont être ou sont déjà confrontées à la mise sous tutelle de leur proche. “Un malade d’Alzheimer perd progressivement toutes ses capacités mentales. Il ne sera plus en mesure de décider, choisir ou d’entreprendre. Donc forcément un jour, il devra être pris en charge par un tiers pour gérer ses papiers administratifs, ses comptes en banque ou encore son patrimoine. C’est pourquoi tout le monde a beaucoup de questions sur ce sujet”,  ajoute-t-elle. 
Louise Montaron a donc expliqué ce que signifiait dans toute sa complexité la prise en charge d’un majeur protégé. Les devoirs et obligations du tuteur ont été listés. Enfin l’experte a aussi fait un point sur les nombreux litiges qui pouvaient conduire une famille à se rendre chez le juge des tutelles qui peut désigner un garant extérieur au cercle familial. 
Les enquêtes sociales ont également été abordées. Lorsqu’un membre de la famille, un proche ou voisin souhaite dénoncer ou faire part de dysfonctionnement dans la prise en charge de la personne vulnérable, il peut saisir le procureur de la République.
Dès lors, celui-ci diligentera une enquête sociale pour évaluer les conditions de vie de l’intéressé, rencontrer les proches ainsi que les professionnels pour recueillir leurs avis sur la nécessité de prendre une mesure de protection judiciaire.
L’objectif d’une enquête sociale est d’aider le juge des tutelles à prendre la mesure la plus adaptée à la situation et aider à désigner le garant, chargé de représenter la personne vulnérable. 
Un outil a double tranchant comme en témoigne la présidente de l’association, Teave Chaumette : “Lorsqu’il y a des biens en jeu, cela peut se terminer en règlement de comptes familial. Tout le monde peut saisir le juge des tutelles ou le procureur. Un simple voisin peut le faire. Dans certaines familles ici présentes, des proches ont demandé une enquête basée sur de fausses déclarations. La justice fait son travail, mais en attendant ceux qui s’occupaient du malade ne peuvent plus rien faire sans l’accord d’un tiers. C’est parfois très mal compris…”
L’association envisage à moyen terme de créer un centre d’accueil de jour pour les malades, en partenariat avec la Croix-Rouge. 
“Nous nous sommes donné trois ans maximum pour le mettre en place. Nous avons déjà le terrain, mais maintenant il nous faut construire un établissement avec une plateforme médicale et s’entourer d’une équipe de professionnels de santé qui connaît la maladie, cela ne va pas se faire comme ça”, confie Teave Chaumette.
En attendant, les familles peuvent donc rencontrer diététicien, psychologue, musicothérapeute, ergothérapeute ou juriste au Salon de la femme jusqu’à dimanche. 

Jennifer Rofes

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete