Habillage fond de site

Laurent Prévost installé dans sa fonction de haut-commissaire

mardi 6 août 2019

Plusieurs élus calédoniens ont accueilli le nouveau haut-commissaire. Photo : LNC

Plusieurs élus calédoniens ont accueilli le nouveau haut-commissaire. Photo : LNC

Une cérémonie de dépôt de gerbe devant le monument aux morts de la place Bir Hakeim, à Nouméa. Une séquence de longues poignées de main avec les représentants des corps constitués : l’homme vient de débarquer et prend son temps pour mémoriser les visages et échanger quelques mots.

Ensuite, c’est une réception à la résidence du haut-commissariat au cours de laquelle il prononce un discours traçant les grandes lignes de sa mission. Puis une première visite au Sénat coutumier dans l’après-midi.

Laurent Prévost, 52 ans, est officiellement le nouveau haut-commissaire de la République en Nouvelle- Calédonie depuis hier. Ses premiers jours vont être voués à rencontrer les principaux acteurs politiques, mais aussi économiques, sociaux, culturels et cultuels du pays. Il doit se rendre dès cette semaine en province Nord, et dès la semaine prochaine en province des Îles. “J’aurai un agenda très rempli dans les semaines qui viennent”, observe-t-il. “Je suis dans tous les sens du terme dans une phase de découverte de la Nouvelle-Calédonie. Je n’ai pas travaillé ici dans le passé contrairement à certains de mes prédécesseurs. Ma priorité est donc d’aller au-devant des autres.”

 

Deuxième consultation

 

Laurent Prévost insiste sur l’importance d’aller à la rencontre des personnes plus que de les recevoir. “Je suis le nouvel arrivant, c’est normal.” Il faut dire que le temps presse. Un Comité des signataires doit se tenir à Paris à la fin du mois de septembre, il faut aussi préparer la deuxième consultation sur l’accès à la pleine souveraineté.

“Les conditions dans lesquelles s’est déroulée la consultation de novembre 2018 ont été saluées par tous. Ça a demandé la mobilisation de moyens très importants. Tout l’enjeu pour les équipes qui m’entourent est de faire en sorte que la deuxième consultation se tienne dans d’aussi bonnes conditions. Je prendrai ma part dans ce processus, mais l’Etat n’est pas le seul partenaire. Il faut que les autres s’inscrivent dans cette logique.”

Les autres priorités de Laurent Prévost ? La sécurité, les questions économiques et sociales et la jeunesse. “L’Etat est attendu de façon marquée sur les questions de sécurité qui relèvent de sa compétence. C’est un domaine dans lequel je vais m’impliquer, mais d’autres doivent le faire aussi, les collectivités, les acteurs de la prévention, les forces de l’ordre, bref ce que l’on appelle le continuum de la sécurité.”

À l’évidence, Laurent Prévost a déjà été sensibilisé au sujet par des élus calédoniens. S’agissant des dossiers économiques et sociaux, le nouveau haussaire souligne les moyens engagés par l’État, même si ces thèmes ne sont pas directement dans le champ de compétences de l’État. “Nous sommes davantage dans une logique d’accompagnement et il nous faut suivre les conditions de bonne utilisation des crédits engagés.”

Dernier sujet fort, la jeunesse. “Un gros travail a été fourni par les Calédoniens sur la jeunesse lors des assises de l’outre-mer. Il faut continuer à avancer sur le décrochage scolaire et sur l’exclusion.”

 

Les Nouvelles calédoniennes

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete