Habillage fond de site

L’Autorité de la concurrence communique sur le rachat de Tahiti Nui Travel par le groupe Grey

mardi 3 janvier 2017

signature gray falletta

(© Archives LDT)

Récemment, l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a autorisé sous réserve de la mise en œuvre d’engagements, l’opération notifiée de prise de contrôle exclusif du groupe Tahiti Nui Travel (TNT) par le groupe Grey.
Ce groupe est déjà propriétaire de cinq hôtels en Polynésie française et s’est porté acquéreur d’un groupe comprenant quatre agences de voyages recevant des clients et une agence de voyages en ligne, ainsi qu’une société de transport touristique.

L’APC a examiné les effets sur la concurrence, susceptibles d’être générés par l’opération.
“L’autorité a d’abord estimé que la prise de contrôle du groupe TNT par le groupe Grey n’est pas susceptible d’engendrer d’effets congloméraux du fait de la connexité des activités de fourniture de nuitées hôtelières du groupe acquéreur et de prestation de transport touristique du groupe TNT composant les prestations fournies par les agences réceptives”, a énoncé hier l’Autorité de la concurrence dans un communiqué.

Elle reconnaît cependant que les deux activités d’hôtellerie d’un côté et de tour-opérateur de l’autre pouvaient provoquer “des effets verticaux”.
“L’entité issue de l’opération pourrait envisager de verrouiller le marché aval des agences réceptives en refusant de commercialiser des nuitées d’hôtels du groupe Grey aux agences réceptives concurrentes.”
“Un tel scénario paraît toutefois peu probable, explique l’APC. Par contre, la nouvelle entité pourrait décider d’opérer une forclusion partielle en favorisant les hôtels du groupe au détriment des hôtels concurrents.

Cette stratégie reviendrait par exemple à vendre prioritairement des nuitées d’établissements du groupe intégré, et secondairement celles d’autres hôtels, une fois les hôtels du groupe intégré suffisamment remplis.
Ce type de forclusion est décrit comme plausible par la quasi-totalité des concurrents ayant répondu au test de marché.”
Aussi, “afin de remédier aux risques d’atteinte à la concurrence, le groupe Grey a déposé une proposition d’engagements, annexée à la décision”.
“D’une part, il s’est ainsi engagé à garantir l’accès des fournisseurs et des clients du pôle DMC du groupe, en renouvelant annuellement, à des conditions commerciales objectives, transparentes et non discriminatoires, qui ne seront pas moins favorables aux conditions actuelles, tous les contrats conclus entre les agences réceptives du groupe et ses fournisseurs d’une part, entre ces mêmes agences et les leurs”, a rappelé l’Autorité de la concurrence.
Afin que des débordements ne soient pas constatés, l’APC a proposé que “ces engagements pris pour une durée de dix ans seront contrôlés par un mandataire indépendant des parties agissant sous la direction de l’autorité”.

B.P.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete