“L’avocat aux pieds nus” a été inhumé au cimetière de Paopao

lundi 3 août 2015

Maître Jean-Marc Fourchegu, avocat au barreau de Papeete, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi dernier à son domicile de Moorea. 
Arrivé en Polynésie française au début des années 1980, Jean-Marc Fourchegu avait en premier lieu travaillé pour l’agence de la Banque de Polynésie, alors qu’elle se trouvait encore dans un petit local située près de la rivière de Paopao. 
Quelques mois plus tard, sa maîtrise en droit en poche, il s’installe dans un petit fare de Pihaena où il ouvre le premier cabinet juridique où il exercera plusieurs années en tant que conseiller. 
Au cours des années 1990, alors que la juridiction métropolitaine dissout le principe des cabinets de conseil juridique, il décide de postuler pour un statut d’avocat et est admis au barreau de Papeete. Jean-Marc Fourchegu devient alors le premier avocat de Moorea ayant son cabinet sur l’île et il y restera en tant que tel jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite il y a à peine un mois, après avoir vendu son cabinet à un confrère. 
Atteint d’un cancer aux poumons, Jean-Marc prévoyait, en effet, quitter la Polynésie pour se retrancher en Dordogne pour son climat plus supportable pour sa maladie. Mais, comme l’a souligné Hélène son épouse, il n’a pas eu le temps de faire le voyage, et voyant qu’il allait de moins en moins bien, il décida d’abandonner son projet et de finir sa vie sur cette île qu’il aimait tant.
Jean-Marc Fouchegu était aussi l’un des membres assidus du club de bridge de Moorea qui a eu son époque de gloire avec pour président, Jean-Pierre Sénéchal, et fut l’un des piliers avec Tan Tran Tai et Coco Teraiharoa, du Karate do club de Moorea durant les années 1980 et 1990.
La veillée s’est tenue samedi dernier dans la petite chapelle catholique de Paopao, la levée du corps, hier dimanche à 14 heures. 
Celui que l’on appelait “l’avocat aux pieds nus” a été inhumé au cimetière communal de Paopao. À son épouse Hélène et à sa fille Cécile, La Dépêche présente ses sincères condoléances. 

De notre correspondant Jeannot Rey

MAIRE 2015-08-04 10:38:00
SINCERES CONDOLEANCES A HELENE ET CECILE SANS OUBLIER BIBI. Une pointure au barreau de papeete trop triste d'apprendre sa disparition trop prématurée.
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete