Le 28 mars : on éteint tout pendant une heure !

mercredi 11 mars 2015

“Éteindre ses lumières pendant une heure dans l’année, c’est bon pour la planète.”
Tel est le message de sensibilisation qu’Earth Hour développe dans le monde entier depuis 2007. L’année dernière, plus de
10 000 foyers de Tahiti avaient participé à cette opération, ce qui a réduit la production électrique de quatre megawatt et évité le rejet de 2,6 tonnes de C02 dans l’atmosphère. Un beau succès, qui avait valu à Tahiti d’être classée 4e meilleure action mondiale sur 7 000 villes participantes dans 162 pays.
Cette année, Jerry Biret, promoteur de l’événement au fenua, aidé de la Tep (société de transport d’énergie électrique en Polynésie), a  de plus grandes ambitions :
“Nous nous sommes fixés comme objectif de réduire la production électrique de 5 megawatt pendant une heure.”

Il pourra compter aussi sur Hinarere Taputu, Miss Tahiti 2014 et 1ère dauphine de Miss France 2015, qui sera la marraine de l’événement.
Pour donner envie à la population d’éteindre ses lumières, le 28 mars, de 20 h 30 à 21 h 30, une grande action de sensibilisation est en cours dans les communes et les écoles avec près de 200 ambassadeurs sur le terrain. Une vidéo “Éteindre Tahiti pour sauver le fenua” sera également bientôt diffusée sur les réseaux sociaux.
Le 28 mars au soir, trois grands événements “garantis sans lumière électrique” seront organisés à la pointe Venus (Mahina), à Teahupoo (PK 0) et à Vaiare (Moorea). Chaque personne est invitée à apporter des déchets recyclables pour rentrer sur les différents sites.

Un vœu pour la planète

À Teahupoo, les participants pourront apporter leurs instruments de musique afin d’organiser la plus grande bringue sous les étoiles, éclairée uniquement par des flambeaux et des feux de camp. La soirée sera rythmée par l’organisation de jeux anciens et les prestations de groupes de danses et chant, sans oublier des cours ludiques de tri sélectif.
À la Pointe Venus, Teva, ancien lauréat du Tahiti Festival Guitare, présentera un concert acoustique. Le public pourra profiter de petites embarcations traditionnelles en fibres naturelles, “Titiraina”, dans la baie de Matavai. Chaque participant pourra écrire son vœu pour la planète sur un papier qui partira au gré des flots. Enfin à Moorea, Pepena offrira un concert au public, en espérant voir au fur et à mesure de nombreuses lumières s’éteindre à Tahiti. Des sketchs et jeux sont aussi au programme, ainsi qu’une opération de covoiturage.
Tout au long de cette heure pour la planète, la Tep mettra en ligne exceptionnellement la courbe de production électrique. Chacun pourra donc appuyer sur son interrupteur et voir les conséquences immédiates de son acte.
Comme l’a résumé Hinano Ienfa, élue à Moorea, lors de la conférence de presse mardi matin dans les locaux de la Tep,

“éteindre ses lumières, c’est faire un effort pour ne pas gaspiller et c’est moins payer, on devrait le faire tous les mois”.

Sa commune, comme celle de Taiarapu-Ouest, a prévu d’éteindre son éclairage public.
Le Pays, nouveau partenaire de cette opération, annoncera dans les prochains jours les actions qu’il compte mettre en place pour également montrer l’exemple.

Cyr. C.
 

selymoya 2015-03-13 10:59:00
bob bob au lieu de dire n'importe quoi !! Fait quelque chose toi l'intello !!!!
Bob BOB 2015-03-11 21:56:00
Et les 8759 autres heures, on éclaire à tout va.
2,6 t CO2, c'est 15000 km parcourus en voiture, soit l'équivalent de 1,5 km pour chacun des 10000 participants.
On pourrait réfléchir également à faire d'autres progrès plus bénéfiques...
Mela 2015-03-11 16:13:00
C''''est une superbe idée ! Voyons à quel point, nous, polynésiens sommes solidaires !!
Faafatua rosita 2015-03-11 13:50:00
J adhère complètement
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete