Le 2e tome du lexique thématique français-tahitien vient de sortir

    vendredi 23 janvier 2015

    Comment dit-on “majorité absolue” en langue tahitienne ? “‘Afati’a hau”, et cela n’a pas manqué d’amuser le président du Pays, Édouard Fritch, mais également une bonne partie de l’Académie tahitienne, hier matin, pour la présentation du second tome du lexique thématique (franco-tahitien) du Fare Vana’a, l’institution des sages de Tahiti.
    C’est la première fois qu’un président du Pays assistait à cette présentation à l’Académie tahitienne, en compagnie de son ministre de la Culture en devenir, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Une présence qui a rendu heureux le directeur de l’académie, John Doom, mais aussi Mgr Coppenrath.
    Il aura fallu deux ans de travail aux académiciens pour sortir le premier lexique qui comprend 19 thèmes et 2 409 mots, et un an et demi pour cette seconde production comportant 14 thèmes et 2 449 mots.
    Les thèmes retenus cette fois-ci sont l’agriculture, l’alimentation, l’armée, la communication, la météo – utile en ce moment –, les divisions du temps, les élections, les hydrocarbures, les pays du monde, les pierres et roches, les sports, les termes grammaticaux, les végétaux et les vêtements. Ce nouvel ouvrage a été édité à 1 500 exemplaires et est désormais disponible partout au prix de 1 000 F.
    Ce second tome est le 5e ouvrage édité par le Fare Vana’a après le premier tome, l’incontournable dictionnaire tahitien-français (disponible en ligne sur www.farevanaa.pf), la grammaire de la langue tahitienne et le premier tome du dictionnaire français-tahitien (de la lettre A à D).
    L’ensemble de ces ouvrages devrait être rapidement mis en ligne sur le site web de l’académie et le second tome (de la lettre E à I) du dictionnaire français-tahitien ne devrait pas tarder à être édité.

    Participation financière du Pays

    Quoi qu’il en soit, le président l’a assuré, le Pays participera au financement de cette édition. “Ce sont des instruments de communication, il est donc normal qu’il soit soutenu par l’OPT (partenaire de l’académie). Après tout, il y a bien le mot communication dans télécommunications”, a-t-il plaisanté.
    “Ce sont des thèmes de la vie, utilisés dans le pays et dans la langue”, a confié John Doom, directeur du Fare Vana’a, qui privilégie le lexique thématique, “plus facile qu’un dictionnaire où il faut chercher mot à mot”. Le Fare Vana’a est resté très académique sur les mots anciens mais a néanmoins opéré une petite révolution pour les mots nouveaux, comme Internet (lire interview en p. 21).
    Concernant une éventuelle simplification de l’orthographe, un séminaire sera organisé les 19 et 20 février, a annoncé hier matin Heremoana Maamaatuaiahutapu, en charge de la Promotion des langues et ministre de tutelle. “Il sera question de l’accessibilité à nos langues. Depuis quarante ans, on s’est attaché à fixer la langue mais probablement au détriment des locuteurs.” Les enfants, futurs locuteurs, pourront faire leurs doléances, et une étude sur l’utilisation des langues sera présentée à cette occasion. En attendant, Skype se dit “niuniu paraparau hoho’a”.

    Christophe Cozette

     

    Pratique

    Lexique thématique, tome 2, Pu’e Ta’o, Ti piti o te puta, édité par l’Académie tahitienne – Fare Vana’a, 148 pages, 1 000 Fcfp. En vente partout.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete