Le centre d’accueil de Tipaerui pourrait être détruit

    mercredi 28 janvier 2015

    Le centre d’accueil de Tipaerui, situé à l’entrée ouest de la ville, dans la continuité de la RDO, juste après la passerelle qui mène du stade Willy-Bambridge à la piscine, pourrait prochainement disparaître. Selon nos sources, le bâtiment, qui abrite 21 studios, pourrait être détruit afin d’être remplacé par un parking-relais à étages, avec des navettes pour transporter les gens en ville. Les places de stationnement pourraient également servir à l’immeuble Paofai voisin, composé de bureaux et de logements. Mais le projet n’en est encore qu’à l’état d’idée, puisque des solutions doivent être trouvées pour au moins deux problématiques : le relogement des actuels occupants et un accord entre le Pays, propriétaire du bâtiment, et la ville, propriétaire du terrain. 
    “Avec le système des navettes, ce pourrait être un parking-relais d’appoint”, précise une source. La voiture est ainsi surveillée. L’utilisateur est transporté le matin en ville et le soir vers son véhicule. Une telle offre existe déjà à Paofai et à d’autres endroits de la ville.” Mais le succès de ce dispositif n’est pas au rendez-vous. “Certains clients ont été fidèles un certain moment, puis ils ont repris leurs vieilles habitudes, explique, pour sa part, Rémy Brillant, directeur général des services à la mairie de Papeete. On a maintenu ce service qui existe depuis très longtemps, parce que c’est une offre aux pratiquants du centre-ville, qui ont besoin de stationner leur voiture, qui travaillent.” 

    “Un bâtiment qui a mal vieilli”

    Pour l’heure, pas évident de connaître le nombre de places de stationnement envisagées, sachant que le terrain n’est pas très grand, “700 m2”, selon la mairie. 
    Mais avant que le projet de parking soit étudié, la priorité serait de trouver une solution pérenne, mais aussi satisfaisante, pour les habitants du centre d’accueil de Tipaerui. Pour cela, le rôle du Pays est essentiel dans cette démarche. 
    “La mairie avait envisagé un moment de le récupérer, explique un connaisseur du dossier. Le Pays pensait un moment de le rendre. Mais cela a été refusé, car la mairie voulait un bâtiment en bon état d’entretien.”
    Pour Rémy Brillant, “le souci, c’est que c’est un bâtiment qui a mal vieilli et qui est en bord de rivière. Il est aussi dans une situation qui n’est pas facile, il prend l’eau par le toit, mais aussi par le sol. Il y avait donc des frais importants si on voulait le réhabiliter.”
    Mais la rétrocession du bâtiment n’est pas la seule sollicitation nécessaire auprès du Pays. Le relogement fait aussi partie de sa compétence : “C’est une responsabilité du Pays”, explique notre source. Je pense que la mairie est d’accord pour récupérer le terrain.”  Reste à savoir ce qu’en pense le gouvernement qui détient l’une des clés de ce projet. Contacté hier, Tearii Alpha, ministre du Logement, dit “ne pas être pas courant de ce dossier”. Mais il serait possible que ce bâtiment soit “détruit d’ici la fin d’année ou l’année prochaine”, explique notre source.  

    Karim Mahdjouba

    duralu 2015-01-29 07:25:00
    Pour éradiquer le chikungunya, on pourrait acclimater des chauve-souris australiennes, qui boufferaient tous les moustiques. Qu'en pensez vous ?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete