Le chef de la police de Fidji met en fuite des voleurs armé d’une chaise

vendredi 22 mai 2015

Le chef de la police de Fidji a défrayé la chronique après avoir fait fuir une bande de cambrioleurs avec pour toute arme une chaise pliante alors qu’il était au restaurant, ont rapporté vendredi les médias.
Originaire d’Afrique du Sud, Ben Groenewald, en poste depuis un an dans l’archipel du Pacifique, a raconté que son instinct avait pris le dessus lors de cet incident.
Jeudi soir, tandis qu’il participait à une soirée privée à l’arrière d’un restaurant, le policier, âgé de 65 ans, a été alerté par du vacarme devant l’établissement qu’il a attribué dans un premier temps « à des personnes ivres ».
« Je suis allé voir et j’ai vu qu’il ne s’agissait pas de gens saouls mais de cambrioleurs, masqués et armés », a déclaré Ben Groenewald, à la radio australienne ABC.
« L’instinct de policier s’est imposé, j’ai attrapé une chaise pliante et je les ai attaqués. D’autres clients sont venus m’aider et je crois que les voleurs ont été pris par surprise », a-t-il ajouté.

Avant de s’enfuir, l’un des cinq cambrioleurs, a lancé une bouteille à la tête du policier, qui en a été quitte pour treize points de suture.
« J’ai un bandage mais je suis au bureau ce matin », a déclaré Ben Groenewald, affirmant que ses hommes étaient sur la piste des auteurs des faits.
Le commandant de la police de Fidji a servi pendant plus de 40 ans dans la police d’Afrique du Sud et a été à une époque garde du corps personnel de l’ancien président sud-africain Pieter W. Botha.
Relatant son intervention, il a toutefois conseillé à la population de ne pas tenter de se faire justice. « Moi, j’ai juste agi comme un policier entraîné », a-t-il dit.

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete