Le chef des « GIPettes » va rencontrer les roulottiers

    mardi 3 mars 2015

    La pétition lancée par une vingtaine de roulottiers installés place Vai’ete (Papeete), dont La Dépêche s’est fait l’écho dans son édition de samedi dernier, est prise au sérieux par Heifara Pollock, chef du service de moyens généraux, qui compte dans ses effectifs, depuis un mois à peine, les femmes de service travaillant sur la zone. Des fonctionnaires qui émargeaient auparavant au service de la culture et du patrimoine.
    Hier matin, Heifara Pollock s’est entretenu durant près de deux heures avec ses “GIPettes”. “Je leur ai demandé de ne pas tenir de propos xénophobes ou insultants. Ça a pu leur arriver sous le coup de la colère. Mais elles me disent aussi que les roulottiers les insultent”, explique celui-ci.
    Pour tenter de ramener le calme place Vai’ete, Heifara Pollock entend organiser une réunion avec les roulottiers dans le courant de la semaine afin de recueillir leur point de vue.
    Selon lui, les tensions entre les restaurateurs et les personnels chargés de l’entretien sont essentiellement dues à la configuration de la place, aujourd’hui “sous-dimensionnée” en raison du nombre croissant de personnes à fréquenter les lieux.  
    Heifara Pollock ajoute qu’un “projet de rénovation” est à l’heure actuelle à l’étude, mais qu’il n’en est encore qu’au stade de la réflexion.

    Lire l’intégralité de l’article dans La Dépêche de Tahiti du mardi 3 mars 2015 ou au feuilletage numérique.

    Colère des roulottiers

    Jeudi, les propriétaires de roulottes avaient pris la plume pour signifier leur ras-le-bol à l’égard des “GIPettes”.
    “Nous voulons que les femmes de service, qui sont présentes sur les lieux uniquement pour l’entretien de l’endroit, cessent de couper l’eau des lavoirs en plein service, de fermer les toilettes publiques comme bon leur semble, de harceler les employés et les patrons de roulottes, d’être agressives et de hurler sur la place au milieu de nos clients, de proférer des propos racistes et xénophobes, de prétendre qu’elles font la loi sur Vai’ete, ce n’est pas leur rôle”, est-il notamment écrit dans le courrier. Les 20 roulottiers signataires menacent également de “porter plainte contre certaines” des mises en cause.

    TARAVANA... 2015-03-03 17:40:00
    EXACTEMENT C EST LE RESULTAT MEME D EMBAUCHE DE COPAINS ET COPINES ET DONC ELLES FONT LE MINIMUM ET MEME RIEN , DE TOUTE FACON ELLES SONT PROTEGEES PLUS HAUT PAR UN REPRESENTANT OU UN FAATERE HAU ET VOILA ET VOILA ET VOILA .... VIVE NOTRE PAYS ....ET VIVE LES GIPETTES DES TOILETTES ....
    LEPETANT 2015-03-03 07:43:00
    Voilà le résultat de décennies d'embauches des petits copains et petits coquins.
    Un exemple parfait de l'échec de l'autonomie interne.
    Et ce n'est certainement pas un statut d'Etat associé qui sera la solution.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete