Le CJA manque de matières premières, appel aux dons et marché aux puces

    jeudi 11 février 2016

    Le centre de jeunes adolescents (CJA) de Faa’a, qui accueille actuellement 76 élèves âgés de 12 à 17 ans, le plus souvent en difficulté scolaire et sociale, peine à faire tourner ses ateliers en raison d’un manque de matériaux. Avec le concours de la municipalité, un marché aux puces va être organisé samedi afin de récolter des fonds (lire ci-dessous). Un appel à la générosité de toute la population est également lancé pour réunir ces matières premières qui font cruellement défaut et empêchent les élèves de suivre correctement leur formation. Les ateliers concernent la métallerie, la mécanique, la menuiserie, la couture, la cuisine et l’entretien des bâtiments.
    “Le CJA a des difficultés à faire fonctionner ces ateliers car il manque de matières premières. Le problème, c’est qu’il ne dispose pas de fonds dédiés à l’achat de matériaux. Une coopérative a été mise en place cette année, mais la situation est aujourd’hui insupportable. La directrice apporte elle-même de l’argent pour continuer à faire tourner les ateliers. L’avantage des autres CJA, c’est qu’ils sont en place depuis plusieurs années, ils ont donc un fonds de roulement qui est bien rodé. C’est seulement la seconde année d’existence du CJA de Faa’a. On a donc réfléchi à des solutions pour remplir les caisses de la coopérative, aussi bien sous forme d’apports financiers que de matériel. Les opérations qui ont été menées, comme les ventes de plats, ne sont pas suffisantes. La mairie a donc décidé de donner la possibilité au CJA de gérer un marché aux puces. Avec la buvette et la restauration, ils pourront récolter de l’argent. L’idée, c’est aussi de lancer un appel aux dons auprès de la population et des entreprises, sous forme de matières premières. C’est indispensable pour que les enfants puissent continuer leur formation. On lance un appel au secours pour tous les élèves afin qu’ils puissent obtenir un diplôme. Il faut aider ces enfants qui ont déjà galéré dans le cursus scolaire classique. Cet appel s’adresse à toute la population de Tahiti, pas seulement aux habitants de Faa’a”, explique Victoire Laurent, élue en charge de l’éducation et de l’emploi.
    Les personnes peuvent déposer les dons soit à la mairie, soit au CJA. Les matières premières nécessaires sont du bois, des planches, des contreplaqués, des vis à bois, des  clous, du fer, des baguettes à souder, du métal déployé, des boulons, des vis, des denrées alimentaires (farine, beurre en boîte, lait), des tenues de sécurité, des gants, des chaussures, du terreau, de l’engrais, du compost, des pots, des arbres fruitiers, des plantes, des tuyaux d’arrosage, etc. Des dons en espèces peuvent également être versés.
    “Si on a des problèmes de comportement, c’est parce qu’on n’arrive pas à alimenter les ateliers et que les projets n’aboutissent pas. On remercie par avance tous les donateurs. Merci également à la mairie qui nous soutient”, conclut la directrice du CJA, Leilah Hamblin.

    De notre correspondante C.Q.

    Pratique

    Le marché aux puces du CJA se tient samedi, place Outuaraea, à partir de 7 h 30. Le tarif de l’emplacement pour un particulier est de 3 500 F et 5 000 F pour un patenté. La buvette et la restauration seront assurées par les élèves et l’équipe pédagogique du CJA. Les personnes intéressées pour mettre en place un stand peuvent se faire connaître auprès de Meherio Ligthart au 87.29.22.95 ou au 40.42.20.94, ou bien se rendre sur place la veille, à partir de 15 heures, pour réserver leur emplacement.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete