Le Club 106 contraint de fermer jusqu’à nouvel ordre

vendredi 20 mars 2015

Jean-Michel, le patron du Club 106, l’un des établissements fermés depuis le violent incendie qui a ravagé le 4e étage de l’immeuble Moana Reva, samedi dernier, sur le front de mer de Papeete, n’a pas rouvert les portes de son night-club, hier soir, comme il l’espérait. Pas plus que le restaurant voisin O buro.
L’évacuation des débris carbonisés et la sécurisation de l’immeuble sont toujours en cours, et son étanchéisation après que des milliers de litres d’eau aient été déversés par les pompiers n’est pas encore assurée. Électricité de Tahiti (EDT) n’avait toujours pas remis le courant, hier.
Ce sont trois jours de recettes qui s’envolent pour le gérant du club, qui n’avait pas besoin de cela : “On souhaitait ouvrir jeudi (hier, NDLR), mais on subit les événements. J’ai connu des dégâts des eaux bien plus importants en 25 ans, mais bon… c’est cuit ! Je ne pourrai pas ouvrir demain (aujourd’hui, NDLR) ni samedi. J’avais mis le paquet, je dormais 106, je rêvais 106, on a des événements qui se préparent et on subit ce coup d’arrêt. J’espère que ce sera bon pour le week-end prochain.” L’immeuble abrite de nombreux cabinets d’avocats qui sont aussi victimes des conséquences de l’intervention nécessaire des pompiers. L’incendie s’était déclaré samedi dernier, peu après 21 heures, au 4e étage de ce bâtiment situé au 483, boulevard Pomare, à Papeete.
Selon les premiers éléments de l’enquête, le feu serait parti d’un des deux appartements que compte le dernier étage de l’immeuble. Une bougie serait à l’origine du sinistre. Le résident de l’appartement l’aurait laissée brûler sans surveillance à proximité d’un rideau. Il avait tenté d’éteindre le feu en vain.
Malgré la pluie et l’intervention rapide de plusieurs brigades de pompiers, il avait fallu deux heures pour maîtriser l’incendie.

R.P.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete