Le Commissariat à l’énergie atomique fait appel contrairement à ses déclarations de 2009

    vendredi 13 novembre 2015

    Hier matin, étaient jugés par la chambre sociale de la cour d’appel de Papeete deux dossiers concernant deux anciens travailleurs des sites du Centre d’expérimentation nucléaire du Pacifique (CEP). Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a fait appel des décisions de justice rendues en première instance. Les anciens employés et leurs familles ont tous deux intenté une action en responsabilité pour faire reconnaître leur cancer comme maladie professionnelle. 
    Jugé en première instance en 2009, le CEA a fait appel de la décision du tribunal du travail en faveur de ses anciens travailleurs Robert Voirin et Lucien Faara. Le CEA cherche à se déresponsabiliser des salariés en tentant de prouver que les travailleurs n’étaient pas salariés du CEA mais employés par des sous-traitants. Par ailleurs, l’autre ligne de défense consiste à réfuter que les maladies sont dues à leur activité au sein du CEP. 
    De son côté l’avocate des victimes, Me Cécile Labrunie, indique clairement que “s’ils sont malades, c’est à cause de leur  travail” et met en cause les conditions de sécurité et l’absence d’examen de santé sur les travailleurs. “Un dos et deux mains ne suffisent pas à se protéger des radiations”, déclare-t-elle par ailleurs. “Les travailleurs polynésiens n’ont pas assez été protégés et informés”, poursuit-elle avant d’ajouter : “C’est inadmissible que ce soit aussi long”.
    La famille de Lucien Faara, décédé en 2004, et celle de Robert Voirin n’ont pas fait le déplacement “parce que c’est insupportable, c’est insupportable pour les familles”, déclare Roland Oldham, le président de l’association Moruroa e tatou.
    La CPS était présente et n’a pas soulevé d’argument majeur. 
    Roland Oldham dénonce l’action du CEA et l’attitude de la France, et s’enflamme : “Je trouve que c’est inhumain et même diabolique”, avant d’ajouter : “Le CEA avait dit qu’il ne ferait pas appel, je suis presque sûr qu’ils vont faire un pourvoi en cassation, c’est pour ça que je dis que c’est diabolique.” Le délibéré de la cour d’appel sera rendu le 18 février prochain. 

    M-C.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete