Le corbeau perd en dernière instance

    vendredi 16 janvier 2015

    L’ex-gendarme Georges Pater et sa compagne Chantal Erhardt ont été condamnés définitivement, le 6 janvier dernier, à un million de francs d’amende chacun pour diffamation et complicité de diffamation après le rejet par la Cour de cassation de leur pourvoi. Bien qu’ils n’aient jamais reconnu les faits, la justice a estimé que l’ex-militaire était l’auteur d’un courriel diffusé en avril 2012 sur Internet accusant une vingtaine de notables de Moorea d’actes de pédophilie. Le 31 octobre 2013, la cour d’appel avait confirmé leur première condamnation.

    Une vingtaine de notables accusés

    Le couple a été jugé coupable de dénonciations calomnieuses pour avoir déclaré l’existence d’un prétendu réseau pédophile sur l’île de Moorea.
    En avril 2012, de nombreux destinataires avaient reçu cette missive, anonyme, qui accusait une vingtaine de notables de l’île sœur d’actes de pédophilie. “Dans la seule salle de gym de Moorea, ils se vantent d’horreurs pareilles. Ils offrent leurs propres enfants dans leurs soirées franc-maçonnes. (…) Ils se cachent derrière une barrière invisible qu’est le statut social”, avait, entre autres, écrit le mystérieux “corbeau”. Les personnes, dont les noms étaient cités, avaient alerté les autorités judiciaires. L’enquête avait permis de remonter, grâce à l’adresse IP d’où l’e-mail avait été envoyé, à l’entourage d’un homme déjà bien connu des gendarmes.

    B.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete