Le corps du caporal-chef Teva Paeahi rapatrié

    lundi 10 novembre 2014

    Hier, à l’arrivée du corps du caporal-chef, l’armée a rendu les honneurs à Teva Paeahi, en forme de dernier hommage. La petite cérémonie s’est déroulée en présence de la famille du défunt, dans le hangar du détachement air 190, à Faa’a.
    La famille et les proches sont venus très nombreux. Ceux qui acceptent de s’exprimer malgré l’émotion se disent “sous le choc” et attendent “que justice soit rendue” pour pouvoir faire leur deuil.
    “Ce que nous avons là, malheureusement, c’est un fait divers”, a constaté devant la presse le colonel Éric Chasbœuf, visiblement  ému.
    Avant d’être en mission en Guyane, Teva Paeahi était chef de pièce sur le Mistral. C’était lui qui donnait les ordres aux deux tireurs de ce système d’arme sol-air à très courte portée destiné à appuyer les blindés.
    Membre du 35e régiment d’artillerie parachutiste, il avait servi sur plusieurs scènes de conflits.
    “Je peux vous dire que, partout où la tension a été chaude dans le monde ces  dix dernières années, il y était.”
    Le colonel rappelle que, depuis la Première Guerre mondiale,
    “les Polynésiens ont toujours donné des contingents de soldats extrêmement valeureux et courageux”.
    Il se souvient avoir eu lui-même plus de 80 soldats polynésiens sous ses ordres. La gorge se serre, l’émotion est palpable sur le visage du colonel Éric Chasbœuf. “Quand je vous dis que c’est une famille, ce n’est pas qu’un mot.”
    Une messe de funérailles aura lieu demain, à 14 h 15, à l’église Saint-Paul de Mahina. Les FAPF rendront un dernier hommage au caporal-chef Paehi sur le parvis de l’église, à l’issue de la messe.
     
    SM

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete