Le couloir du tribunal devenu bureau de l’administratrice ad hoc

    samedi 24 octobre 2015

    Marie-Thérèse Taero, l’administratrice ad hoc du palais de justice, ne dispose plus, depuis sept mois, de bureau dans l’enceinte du tribunal. Une situation qui la contraint à s’entretenir avec les mineurs victimes dans le couloir du bâtiment, ce qui pose, selon elle, un problème de “confidentialité”. A quelques mois de la retraite, sa fin de carrière lui laisse un goût amer.

    Cela fait sept mois que la situation perdure. Sept mois que Marie-Thérèse Taero, l’unique administratrice ad hoc au palais de justice, reçoit les victimes et traite leurs dossiers, sur un simple banc en bois, dans les couloirs du tribunal.
    Par manque de place, celle qui accompagne chaque année une centaine de mineurs tout au long de la chaîne pénale, jusqu’au procès, a en effet été contrainte de libérer son bureau. D’ici peu, en effet, de nouveaux magistrats et greffiers intégreront les effectifs du tribunal des terres.   Depuis sept mois, Marie-Thérèse Taero a réintégré un “placard” au siège des affaires sociales (son administration d’origine), avenue prince Hinoi, est fait des va-et-vient entre ce bâtiment et le palais de justice où elle passe la majeure partie de ses journées. “Je dois me trimballer tous mes dossiers et mon ordinateur. Parfois, je trouve un petit coin à l’accueil du tribunal pour y laisser mes affaires et aller aux audiences. Lorsque c’est la session d’assises, j’arrive à 6 heures et je peux y rester jusqu’à 22 ou 23 heures, toujours dans le couloir”, grimace-t-elle. Mais davantage que ses conditions de travail, c’est avant tout la bonne prise en charge des jeunes victimes qui l’interpelle : “Lorsqu’une jeune fille est effondrée par tout ce qu’elle vient de raconter, c’est encore dans le couloir que je dois la réconforter. Avant, nous pouvions aller dans mon bureau. C’était beaucoup plus serein.”
    Lorsqu’elle n’est pas au tribunal, Marie-Thérèse Taero effectue un travail administratif aux affaires sociales mais, là aussi, les conditions sont loin d’être optimales : “Le bureau est un endroit qui était réservé aux photocopieuses. Sans fenêtre. C’est tellement petit que lorsque je reçois des victimes, c’est encore dans le couloir que nous nous entretenons. Il n’y a plus de confidentialité, ni au tribunal, ni aux affaires sociales.”

    “Avoir le moral, j’en ai besoin”

    Le parquet général lui a toutefois proposé d’autres locaux mais situés dans le quartier Bougainville, ce qui n’arrange pas ses affaires.
    “Cette annexe du tribunal est pourtant dotée d’un bureau fonctionnel et il n’est pas non plus à dix kilomètres du centre-ville. Mais Mme Taero ne souhaite pas y aller. On ne va pas la forcer. Nous lui avons expliqué que nous ne la mettions pas à la porte et que nous n’avions pas d’autre solution”, explique un interlocuteur du palais de justice.
    Il n’en demeure pas moins qu’après 20 années en tant qu’administratrice ad hoc, celle-ci se dit aujourd’hui usée par cette situation qui a un impact physique mais surtout psychologique. Elle a d’ailleurs été récemment arrêtée trois semaines par un médecin.
    “Pourtant, avoir le moral, j’en ai besoin pour assister ces gamines. Je pars à la retraite en juillet 2016. Je me vois mal continuer dans ces conditions. Je n’ai plus 20 ans et les dossiers sont toujours aussi douloureux”, souffle-t-elle.
    Décorée de la Légion d’honneur et de l’Ordre de Tahiti Nui pour son implication auprès des victimes, sa fin de carrière lui laisse pourtant un goût amer : “Après avoir travaillé 33 ans aux affaires sociales, dont 20 comme administratrice ad hoc, on me remercie de cette façon. Je trouve cela irrespectueux.” Un sentiment partagé par Me Marie Eftimie-Spitz, avocate et ancienne présidente de l’association d’aide aux victimes (lire ci-dessous), qui juge des plus précieux le travail de l’intéressée.
    À l’heure actuelle, Marie-Thérèse Taero ne sait d’ailleurs pas si quelqu’un lui succédera à ce poste. Une situation qui risque, selon elle, de “poser un gros problème”. Le parquet général a récemment sollicité les affaires sociales afin qu’un nouveau fonctionnaire soit détaché auprès du tribunal. L’association d’aide aux victimes pourrait également prendre à sa charge certaines des prérogatives de l’administrateur ad hoc.

    J-B. Calvas

    Me Marie Eftimie-Spitz, avocate et ancienne présidente de l’association d’aide aux victimes : “Le rôle de l’administratrice ad hoc n’est pas évalué à sa juste valeur”

    Le fait que Marie-Thérèse Taero ne dispose plus d’un bureau au tribunal est-il un problème selon vous ?
    Elle se consacre corps et âme aux victimes. Son rôle est essentiel. Elle les entoure, leur explique les méandres des instances judiciaires. Je ne comprends pas qu’elle puisse être autant maltraitée. Et les victimes ont besoin d’un moment d’intimité, de se sentir protégées. Marie-Thérèse est présente quasiment tous les mardis, les jeudis mais aussi lorsqu’il y a une convocation devant un juge d’instruction au tribunal. Elle ne peut pas passer son temps à faire des allers-retours.

    Elle devrait partir à la retraite l’an prochain et ne sait pas si elle aura un successeur. Si tel était le cas, cela poserait problème ?
    Oui. L’impression que cela donne, c’est qu’il y a une certaine indifférence. Le rôle de l’administratrice ad hoc n’est pas évalué à sa juste valeur. Toute l’expérience qu’elle a, ce serait bien qu’elle puisse la transmettre. Elle recueille de multiples renseignements et nous facilite beaucoup la tâche. Mais, surtout, elle est très rassurante pour ces jeunes filles. Car une victime mineure d’agression sexuelle est souvent partagée et Marie-Thérèse est la meilleure personne pour parvenir à la faire parler. Elle a un rôle primordial. Si on ne peut pas donner une humanité à la victime, on se retrouve à juger un simple dossier. Ce qui est triste.

    Propos recueillis par J-B.C.

    TAERO Poeata 2015-10-26 19:19:00
    Et oui quelle tristesse! Courage maman! Nous on sait en plus tout ce que tu as sacrifié pour être au service d'un système qui te "remercie" pour ton mérite et ton dévouement de la sorte aujourd'hui! On a vu ta fatigue lorsque tu rentrais tard, on a vu tes doutes et tes incertitudes , on t'a vue à l'oeuvre pour te démener dans ta lourde tâche ! On t'a vu t'inquiéter pour nous tes enfants et parfois ne pas avoir assez de temps à nous consacrer ! On t'a vue te battre envers et contre tous pour accompagner tous ces enfants en détresse pendant toutes ces années! Courage ! On sera toujours là pour toi et on ne te mettra pas dans un "placard" quand tu partiras à la retraite!
    lebororo 2015-10-26 11:50:00
    Pas de respect d'octroyer un endroit propre pour recevoir des gens...
    pagga 2015-10-26 09:43:00
    La justice se contre fous des victimes
    Oti 2015-10-26 06:57:00
    Arrêtez de nous mettre du dieu par-ci par là. Il n'y a pas plus de dieu que de diable, mais des simplement des hommes.
    Courage à cette dame et honte une fois de plus à la justice qui est plus préoccupée par le sort de sa racaille en taule que par celui des honnêtes gens qui travaillent...
    nono 2015-10-25 18:32:00
    HONTE AU GOUVERNEMENT POLYNESIEN QUI NE FAIT RIEN POUR SA JEUNESSE.
    LES VIEUX SE SONT ENGRAISSES, PENDANT 50 ANS EN LAISSANT LEURS ENFANTS.
    DIEU VOUS JUGERA SUR VOS ACTES.
    Hirinake 2015-10-24 19:49:00
    Par contre,on trouve des geoles VIP quand c'est FLOSSE and Co....mais pour cette pauvre dame on trouve meme pas un petit bureau pour recevoir des pauvres victimes de viol....LAMENTABLE
    Jean 2015-10-24 14:20:00
    (Faute de frappe) Tres triste de voir une situation pareille*
    Je voudrais l''encourager de tout mon ame et coeur and God bless this beautiful smiling and big heartwarming lady. Faaitoito madame l''administratrice Marie-Therese Taero ^_^
    Jean 2015-10-24 14:12:00
    Je suis tres touche par l''histoire de cette dame qui a aide de jeunes filles durant toute sa carriere d''administratrice ad hoc. Tres de voir une sutiation pareille :''-( consacrer toute sa vie a son boulot et etre remercier comme cela, est injuste.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete