Le développement de la filière ananas à l’examen

    lundi 27 juillet 2015

    Une réunion des membres de la Commission d’attribution des lots de lotissements agricoles (Calla) s’est tenue vendredi dernier, avec comme objectif principal l’attribution de terres situées sur le versant nord de la Presqu’île, le domaine Marumarutua. 
    Celui-ci est sis sur la commune de Taiarapu-Est, à Afaahiti. La commission devait examiner les dossiers concernant l’attribution d’une vingtaine de lots agricoles sur le domaine Marumarutua. La Polynésie française, en effet, y a fait l’acquisition, fin 2011, d’un vaste plateau à vocation agricole, d’une superficie de 88 ha dont environ 40 ha exploitables. Cette partie de la presqu’île n’étant pas suffisamment irriguée naturellement, une étude de l’alimentation en eau agricole de cette terre a été réalisée en 2012. Mais devant l’importance du budget que représenterait l’installation de bassins de rétention et de canalisations (450 millions F), la possibilité d’y envisager essentiellement du maraichage n’est plus à l’ordre du jour. Il a donc été décidé d’y favoriser l’implantation de parcelles dédiées à la culture d’ananas. 
    Ce qui tombe bien, face à une situation qui voit la production aujourd’hui difficilement partagée entre les fruits destinés à la consommation et ceux qui sont prévus pour alimenter en matière première l’usine de jus de fruits de Moorea. 
    Les terrains qui constituent les lots prévus sur le domaine Marumarutua sont parfaits pour ce genre de culture peu gourmande en eau. À ce jour, six dossiers ont été présentés dans cette optique. 
    Des agriculteurs proposent aussi des projets de culture maraîchère en paillage, également économes en eau. 
    Il a été néanmoins convenu de reporter l’étude de ces dossiers à une date ultérieure. Le maire de la commune de Taiarapu est, Anthony Jamet, souhaite en effet que ses services puissent examiner avec plus d’attention les dossiers proposés. La réunion de la commission a donc été repoussée à la deuxième quinzaine du mois d’août. 
    Ce qui n’a pas empêché ses membres d’examiner durant une heure trente différentes problématiques liées à l’agriculture. Celle notamment concernant la répartition de la production d’ananas. À l’issue de cette réunion et pour La Dépêche de Tahiti, le ministre de l’Agriculture, Frédéric Riveta, a évoqué quelques pistes à ce propos. 

    De notre correspondant C.J.

    Lire l’interview de Frédéric Riveta, ministre de l’Agriculture dans notre édition du jour.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete