Le film Aloha fait polémique à Hawaii

    jeudi 11 juin 2015

    Une comédie romantique américaine qui s’appelle Aloha, se déroule à Hawaï, et invoque les dieux Lomo et Pele : un cocktail alléchant, et pourtant, ce film est loin de séduire les spectateurs hawaïens.
    Au-delà de l’histoire, c’est le casting qui fait polémique. Le réalisateur Cameron Crowe est accusé d’avoir favorisé les acteurs blancs. Guy Aoki est le président-fondateur de MANAA, Media Action Network for Asian-Americans. Il raconte sa réaction à la vision du film : « Je n’ai vu que ces gens blancs. Et j’ai dit, « il n’y a pas une seule personne de couleur là-dedans ». Donc, ils ont plus de 30 acteurs blancs et les premiers noms asiatiques ou du Pacifique que j’ai vu au générique, c’était « piéton indien », « invité d’un grand restaurant » et « touriste japonais haut de gamme ». Et j’ai dit : « C’est tout ? ». Il s’avère qu’ils ont fait de la place pour une personne réelle qui s’appelle Dennis Bumpy-Kanahele, mais à part lui, aucun Asiatique, aucun Océanien n’a de rôle parlant. »
    Le rôle principal est tenu par Bradley Cooper, qui joue un militaire chargé de lancer un programme spatial à Hawaï. Mais ce qui gêne surtout les habitants de l’archipel polynésien, c’est que le réalisateur ait choisi Emma Stone pour incarner une métisse chinoise, hawaïenne, et suédoise.
    Face à la polémique, les studios Sony ont tenté de défendre leur réalisateur : Cameron Crowe « a passé des années à faire des recherches sur Hawaï » et « plusieurs mois en immersion sur place » avant de commencer à tourner, assurent-ils. Le réalisateur lui-même a fini par prendre la plume sur le blog The Uncool pour s’excuser : « Nous étions extrêmement fiers de présenter l’île, ses habitants et de proposer plusieurs emplois aux gens de la communauté pendant quatre mois. Si la brillante interprétation d’Emma Stone a engendré la consternation et la controverse, je suis celui qu’il faut blâmer », écrit-il.
    Ty Tengan, professeur à l’université d’Hawaï, rappelle que ce n’est pas la première fois qu’Hollywood utilise les îles polynésiennes uniquement comme cadre idyllique, sans aller plus loin. Mais si ce film-là dérange à ce point les Polynésiens, c’est aussi à cause de son titre. Plus qu’une simple salutation, Aloha est un mode de vie pour beaucoup : « Ses significations profondes ont trait à l’amour, à l’affection, la compassion, la miséricorde, la sympathie. C’est être pleinement ouvert dans sa relation aux autres. Et pas seulement aux autres, mais aussi à la terre. Sa pratique est perçue comme la manière dont se traitent les uns les autres en tant qu’individus, en tant que membres de la société qui partagent des sentiments d’affection et de réciprocité. »
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete