Le Japon soutient par des moyens non militaires la lutte contre le groupe Etat islamique

    vendredi 26 septembre 2014

    Le Japon soutient la lutte contre le groupe Etat islamique qui représente « une importante menace contre l’ordre international », a déclaré à New York le Premier ministre japonais Shinzo Abe, rappelant que l’archipel n’avait toutefois pas l’intention de participer directement à des actions militaires.
    « Le Japon considère les activités du groupe Etat islamique (EI) comme une grave menace pour l’ordre international », a déclaré M. Abe lors d’un discours puis durant une conférence de presse jeudi soir à New York, diffusée en direct vendredi matin à Tokyo.
    « Ce qui est important maintenant, c’est de prévenir l’extrémisme pour qu’il ne s’enracine pas, tout en répondant rapidement aux crises humanitaires de la région », a poursuivi M. Abe, qui a indiqué que le Japon allait fournir pour ce faire une aide d’urgence de 50 millions de dollars.
    « Nous soutenons la lutte de la communauté internationale contre le terrorisme », a encore dit M. Abe. S’agissant des frappes sur l’Irak et la Syrie, menées entre autres par les Etats-Unis et la France, M. Abe a dit « comprendre que cette mesure était jugée inévitable pour éviter une aggravation ».
    Toutefois, sans surprise, le Japon ne participera pas directement à des opérations militaires, une option que n’autorise pas sa constitution pacifiste.

    AFP

    sandrine lecomte

        Edition abonnés
        Le vote

        La politique d’immigration de Trump ainsi que les droits d’entrée se durcissent aux États-Unis. Pour vous…

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete