Le juge Stelmach range définitivement sa robe

    mardi 19 mai 2015

    Le juge d’instruction Philippe Stelmach, qui a instruit nombre de dossiers politico-financiers ces dernières années au fenua, dont la plupart de ceux impliquant Gaston Flosse, a quitté le week-end dernier la Polynésie. Le magistrat s’est mis en congé et fera droit, d’ici peu, à la retraite.
    En “off”, des acteurs du palais de justice ne cachent pas qu’ils ne regretteront pas l’intéressé. Usant parfois de mots durs à son égard, ces derniers critiquent vertement la personnalité même d’un juge d’instruction “incapable d’empathie à l’égard de quiconque” et “toujours dans le conflit”, dixit l’un de ses collègues qui souligne, en outre, que plusieurs de ses dossiers ont été mis à mal par les juges de la chambre de l’instruction.
    Du côté des avocats, on ne se montre guère plus tendre à son endroit : “C’est quelqu’un avec lequel il était très difficile de travailler dans la sérénité. Quelqu’un qui n’était pas d’humeur égale”, explique une robe noire pour qui le juge avait également “la détention provisoire facile”.
    Pour un autre magistrat, au contraire, il a été un professionnel “pugnace” en s’attachant à mener “à terme des dossiers complexes”, le tout avec son propre “style”.
    Honni par certains, apprécié par d’autres, Philippe Stelmach, homme discret qui se tenait volontairement éloigné de la vie publique locale, n’a donc laissé personne indifférent.
    Pour l’heure, le nom de son remplaçant au palais de Justice de Papeete n’est pas encore connu. Seuls deux juges d’instruction sont donc en poste en Polynésie pour le moment.

    J-B. C.

    tom 2015-06-20 18:12:00
    Un départ d'un bourreau de justice et arrive son remplaçant,, ( par l'équipe de TAUBIRA)
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-05-20 09:15:00
    D'une part : Bravo à Philippe STELMACH d'avoir réussi à "jouer la montre" car le 15 avril 2015 l'avocat Francis SZPINNER et d'autres ont expressément laissé entendre qu'il n'en voulait pas, de ce dossier Haddad/Flosse à "rectifier", et que donc la décision d'annulation du 24 huin 2014 ne lui aura pas été transmise avant qu'il ne déguerpisse en "retraite" hohohohoh, d'autre part, c'est peut-être mon courrier ci-dessous que j'avais remis à sa secrétaire mais qui a refusé de le tamponner qui a dû précipiter sa fuite en avant hihihihihihihii :
    René, Georges, HOFFER
    Le président de « la Polynésie française », des françaises et des français
    Prisonnier politique du 22/06/2010 au 19/08/2010
    BP 13722
    98-717 – PUNAAUIA – TAHITI
    Tél 87 77 71 70
    rollstahiti@gmail.com
    A qui de Droit

    Monsieur le magistrat français expatrié, juge d’instruction dans les EFO
    Philippe STELMACH
    Palais de « justice »
    98713 - PAPEETE

    Information de tiers requérant dans le dossier dit Haddad-Flosse (Noa TETUANUI)

    Sujet : Mes pourvois contre la décision n° 86-46 et l’ordonnane n° 87-13 du 16/04/2015.

    A qui de droit

    Vu mes nombreux courriers et interventions restés sans suite,

    Vu la rocambolesque des 15 et 16 avril 2015,

    Vu mes pourvois en objet,

    Dans l’attente du résultat de mes pourvois, ensemble les QPC, il m’apparaît que si la cour de cassation fait droit à ma demande de cassation, l’arrêt du 24 juin 2014 ne pourra plus être ranimé, le laissant en tout cas de nul effet puisque potentiellement pouvant être frappé d’inexistence et donc laissant l’affaire en l’état telle qu’elle l’était le 15 janvier 2013 c'est-à-dire maintenant les relaxes mais aussi les condamnations telles que prononcées en première instance.

    Et ruinant donc toute velléité dans ce cas de figure, du procureur général à ne serait-ce que pouvoir te retransmettre le dossier à l’instruction et, partant, toi-même, ne pouvant alors t’exécuter.

    Je t’informe aussi que par décision n° 473/2015 du 22 avril 2015 le président du BAJ près la cour de cassation, H. PELLETIER, vu le dossier de l’instruction (en cassation bien sûr puisqu’à Tahiti tu m’en as exclus ainsi que tes suivants près le tribunal et la cour) a statué sur ma « demande N° 2015P00144 adressée (…) par M. Hoffer René, en qualité de tiers requérant ».

    Si par extraordinaire tu venais à devoir à nouveau instruire ce dossier, je reste bien sûr à totale disposition.

    Avec Honneur







    Le président de « la Polynésie française », des françaises et des français
    René, Georges, HOFFER
    yogi 2015-05-19 19:43:00
    Bon débarras vieux
    Mathius 2015-05-19 10:32:00
    Nous verrons bien dans les mois qui vont suivre si des nullités dans les dossiers de Flosse ,instruites par ce juge d'intruction, vont faire long feu...
    Je suis franchement curieux de voir cela car jusqu'à présent le "hasard" aura voulu que les affaires Flosse n'aillent nulles part .....
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete