Le maire de Hikueru aux Tuamotu lance un appel pour sauver l’église Saint-Michel

jeudi 7 mai 2015

Le maire de l’atoll de Hikueru dans l’archipel des Tuamotu vient de lancer officiellement un appel aux fidèles catholiques du monde entier pour sauver l’église Saint-Michel de Hikueru.
Cet édifice est depuis près de dix ans totalement abandonné. Le tavana Raymond Tekurio et son conseil municipal avaient pris un arrêté interdisant les offices religieux à l’intérieur de l’église pour une question de sécurité. La toiture est très endommagée, notamment le plafond et tout ce qui est en bois. Par contre, au niveau de la structure, elle est toujours en bon état.
Saint-Michel de Hikueru a été totalement construit en corail. Pour le moment, les offices religieux se tiennent dans une salle prévue à cet effet. L’église a été bâtie en 1873 sans les matériaux et les engins d’aujourd’hui, mais à la force des bras. Les travaux ont démarré alors que la nacre connaissait une très forte expansion.
Raymond Tekurio estime que près de 7 000 personnes vivaient en ce temps-là en permanence à Hikueru.
C’est pour cette raison bien particulière que l’église Saint-Michel devait remplir sa fonction auprès des fidèles et a été construite. On raconte que les missionnaires imposaient à chaque plongeur qu’il apporte sa pierre à l’édifice, une mission dont il s’acquittait en amenant un bloc de corail taillé.
Cet élan de solidarité des bâtisseurs a abouti à l’édification de la plus haute église de l’archipel. Pour éviter que cette histoire ne tombe dans l’oubli, Raymond Tekurio a décidé de prendre le taureau par les cornes.
“On ne doit pas laisser tomber ce patrimoine aux oubliettes. Il faut que les futures générations n’oublient pas leur passé.”

De confession mormone, le maire de Hikueru a voulu mobiliser la communauté internationale des catholiques, avec un solide message à la clef : “Sauvons Saint- Michel”. Il est convaincu que cet appel sera entendu, car c’est un homme qui a la foi.
Depuis son origine, l’église Saint- Michel de Hikueru est rattachée au diocèse de Papeete. Raymond Tekurio a prévu de se rapprocher du Camica pour finaliser le projet. Celui-ci a pu voir le jour lorsqu’il a rencontré Rémy Ehumoana, un retraité de la DCAN, mais originaire de Hikueru.
Tous les deux ont uni leur effort pour la concrétisation du projet.

C.T.

Tokoragi Mataigo 2015-05-08 20:25:00
Faaitoito tatou paatoa no te haga faahouraa teie fare pureraa ta tatou! Ua ora mai to tatou haga makui i roto i teie nei fare . maururu nom te mau fetii; te mau hoa e Noho ra i Hikueru !
Te hogi atu nei ia kotou !!!
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete