Le navire He Ping Fang Zhou en escale – Un vrai hôpital flottant (video)

    mercredi 21 octobre 2015

    Le navire-hôpital chinois He Ping Fang Zhou, ou Arche de la Paix, s’est amarré hier matin dans le port de Papeete.  Ce mastodonte a pris en charge 90 000 patients depuis sa mise en service en 2008, dans les zones de guerre, peu équipées ou nécessitant une aide humanitaire. Il est possible de le visiter gratuitement jusqu’à vendredi, avant qu’il ne reparte samedi.

    Avec ses 14 300 tonnes, 178 mètres de long, 24 mètres de large et 43 mètres de haut… Vous ne pouvez pas le rater : le navire-hôpital chinois He Ping Fang Zhou, ou Arche de la Paix, s’est amarré hier matin dans le port de Papeete.
    Arrivé de Brisbane, en Australie, il repartira samedi pour San Diego, aux États-Unis, avant de prodiguer des soins aux patients du Mexique et des Caraïbes. À Tahiti, le bâtiment ne prendra aucun patient mais profitera de son escale jusqu’à samedi pour échanger avec les médecins de l’hôpital du Taaone. La marine chinoise s’offre également une petite page de publicité en organisant des visites gratuites pour les curieux, munis d’une simple carte d’identité. Ceux-ci n’ont pas pu monter à bord hier car les services du port étaient fermés, mais ils devraient finalement pouvoir pénétrer dans les entrailles du mastodonte aujourd’hui, demain ou vendredi après-midi. Dans le bâtiment militaire, 4 000 m2 répartis en cinq étages sont dédiés à la médecine. Pas d’armes à bord, nous assure-t-on, si ce n’est le strict nécessaire, comme l’arme automatique du garde qui contrôle les passagers à l’embarquement. Le navire est décrit comme “un envoyé de la paix répandant l’amitié et l’amour”. Une fois ses lourdes parois franchies, le bâtiment ressemble à n’importe quel hôpital. Dans le hall de triage au lino vert pomme bien astiqué, des brancards attendent les patients pour les dispatcher aux urgences ou dans les différents services.

    “L’image d’une puissance pacifique et civilisée”

    À l’étage, la pharmacie, mais aussi une salle de radiothérapie, un scanner et huit salles d’opération. Des moniteurs guident si besoin les docteurs lors de chirurgies sophistiquées pratiquées en pleine mer.
    Au deuxième, un long couloir dessert le laboratoire d’analyses, une salle d’examen (électrocardiogramme, échographie…), une zone de stérilisation des instruments, des services de gynécologie, stomatologie, ophtalmologie, pédiatrie, médecine interne… et même une salle dédiée à la médecine traditionnelle chinoise, notamment l’acupuncture.
    Construit en 2008 par la Chine, le navire-hôpital intervient dans les zones de guerre et pourvoit de l’aide humanitaire dans les régions sinistrées ou peu équipées. Sa vitesse de pointe de 20 nœuds et son autonomie en vivres de 30 jours lui permettent d’aller partout, “sauf dans les régions polaires et glaciales”. Afrique, océan Indien, Caraïbes, Pacifique… Dans le hall de triage, une vidéo à la musique épique scande les mérites du bâtiment. Ayant déjà parcouru plus de 11 600 milles en 9 700 heures de navigation, son équipage aurait soigné plus de 90 000 personnes étrangères à bord, notamment aux Philippines ravagées par le typhon Haiyan en 2013 , “ce qui donne à la marine chinoise l’image d’une puissance pacifique et civilisée”.  
    Pour les embarquer, les 400 personnels de bord, militaires et médicaux peuvent déployer une dizaine d’embarcations et canots, ainsi qu’un hélicoptère. L’hôpital flottant dispose de 300 lits, mais peut accueillir “beaucoup plus de patients dans les zones de triage en cas de désastre naturel ou de guerre”, raconte un marin, en souriant avec fierté. 

    Marie Guitton

     

    90 000 patients pris en charge depuis 2008

    Le navire-hôpital chinois He Ping Fang Zhou a pris du service en 2008. D’août à novembre 2010, cet Arche de la Paix a sillonné les côtes africaines (Djibouti, Kenya, Tanzanie…), recevant plus de 17 000 malades à bord. L’année suivante, le bâtiment militaire a traversé le Pacifique et le canal de Panama pour rejoindre les Caraïbes, Cuba et le Costa Rica, où 11 500 patients ont été examinés. Entre juin et octobre 2013, 293 chirurgies ont été pratiquées lors d’escales aux Maldives, au Pakistan, en Inde, au Cambodge, etc., sur un contingent de 31 000 personnes prises en charge.
    Aux Philippines, après le passage du typhon Haiyan, 718 personnes ont été évacuées et 2 208 autres hospitalisées. D’août à septembre 2014 enfin, près de 22 500 patients ont été soignés aux Vanuatu, Tonga, Fidji et en Papouasie Nouvelle-Guinée.

    Pratique

    Port de Papeete, aujourd’hui et demain, de 9 heures à 11 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30, et vendredi, de 14 h 30 à 17 h 30. Entrée libre sur présentation d’une carte d’identité.

    Patriote 2015-10-21 14:38:00
    Quel heureux hasard: il arrive en même temps qu'un navire effectuant des repérages sous-marins, y aurait pas anguille sous roche?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete