Le non-respect des places de parking réservées aux personnes à mobilité réduite coûte cher

mardi 14 octobre 2014

Après plusieurs mois d’information auprès des automobilistes, la police municipale de Mahina est passée à la répression. Les muto’i sanctionnent désormais le non-respect des places de parking destinées aux personnes à mobilité réduite (PMR) dans la commune. Malgré les marquages au sol — places peintes en bleu et frappées du visuel connu d’une personne en chaise roulante — les contrevenants ont toujours la même excuse : “Je n’en avais que pour quelques minutes seulement”.
 
JLM
 
Lire l’article en intégralité dans La Dépêche de Tahiti de mardi 14 octobre 2014 ou dans notre édition numérique.

TTT 2014-10-15 06:11:00
je suis d'accord avec sauf que une fois il on mis un pv à une connaissance qui avez mis sa carte de personne à mobilité réduite au niveau du barre brise et il son même pas foutu de les annulé eux même le pv il on dit d'allez voir les gendarme après les gendarme dise d'écrire au juge juste pour le manque de professionnalisme à bon entendeur.
pgranger 2014-10-14 20:22:00
tout a fait normal
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete