Le nouveau secrétaire d’État au Tourisme sur le stand de Tahiti

jeudi 25 septembre 2014

Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, a inauguré ce mardi le salon professionnel du Tourisme IFTM – Top Resa, qui a ouvert Porte de Versailles à Paris. Il s’est arrêté sur le stand commun de Tahiti Tourisme et d’Air Tahiti Nui où il a été reçu par Gilles Gosselin, directeur de Tahiti Tourisme à Paris, représenté par Aviareps, et Jean-Marc Hastings, directeur d’ATN à Paris.
Couronné par quatre hôtesses d’ATN, le secrétaire d’État s’est entretenu quelques instants avec ses hôtes qui l’ont invité à se rendre au fenua. Tout en les remerciant de leur invitation, il les a rassurés en déclarant : « Nous sommes là pour travailler ensemble. Les difficultés, on les connaît. La Polynésie a des atouts extraordinaires que vous valorisez et mettez en avant, y compris par votre présence ici. Je tiens vraiment à saluer cela et ce travail au long cours d’une telle importance. »
Interrogé sur le déplacement de François Hollande dans le Pacifique, annoncé pour novembre, à savoir s’il ne pouvait pas être l’occasion pour le secrétaire d’État chargé du Tourisme d’accompagner le président, Matthias Fekl a répondu : « On verra si c’est l’accompagner ou si c’est travailler. Mais de toute façon, le président de la République et le gouvernement sont mobilisés auprès de tous les acteurs qui veulent faire avancer les choses. Donc, on regardera comment travailler. »
 
Ph Binet

La ministre des Outre-mer débute sa visite par la Polynésie

La ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, une fois n’est pas coutume, a commencé sa visite officielle des stands ultramarins par celui de Tahiti. Accueillie par Michel Monvoisin, président du conseil d’administration du GIE Tahiti Tourisme et président-directeur général d’Air Tahiti Nui, Gilles Gosselin et Jean-Marc Hastings, la ministre s’est entretenue sur l’état du tourisme polynésien et son évolution actuelle. Ses interlocuteurs lui ont notamment signalé que la procédure facilitée pour l’entrée des touristes chinois posait quelques problèmes techniques qui freinent son application.
Également uestionnée sur le voyage du président de la République dans le Pacifique en novembre, George Pau-Langevin a finalement botté en touche. Exit les colliers de fleurs pour François Hollande : « Aujourd’hui, il n’est plus du tout évident qu’il puisse caser la Polynésie dans son emploi du temps. Donc moi, j’envisage plutôt d’y aller après. Ça serait en décembre ou en janvier. »
 

Des Miss pour promouvoir les îles

Flora Coquerel, Miss France 2014, et Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France, ont également rendu une visite très amicale aux équipes du stand tahitien. Leurs échanges avec Michel Monvoisin et Jean-Marc Hastings avaient comme une pointe de nostalgie après le magnifique voyage de juin. Flora Coquerel persiste et signe : « J’ai bien l’intention de revenir. Il me manque les Marquises, les Tuamotu… », a-t-elle redit en prenant à témoin Maima Deschamps, représentante de Tahiti Tourisme à Paris, et Gilles Gosselin.
Côté Miss, La Réunion n’était en reste, avec Ingrid Mercredi, élue cette année sur l’île, qui est venue faire un petit salut à Tahiti, avant de recevoir elle aussi la visite de Miss France. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, les Miss des îles ont un pouvoir de promotion touristique remarquable et très séducteur.
Dommage pour Gabilou, qui était présent quelques heures auparavant au salon et qui n’a croisé ni ministre, ni Miss.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete