Le pape François : « une terre, un toit et du travail » pour tous

    mardi 28 octobre 2014

    Le pape François a réclamé mardi « une terre, un toit et du travail » pour tous, en assurant qu’il s’agissait là de la doctrine sociale de l’Eglise et que cela ne faisait pas de lui un communiste. « Notre rencontre répond à un désir très concret (…) qui devrait être accessible à tous mais qui malheureusement s’éloigne toujours un peu plus pour la majorité : une terre, un toit et un travail », a expliqué le pape . « C’est étrange mais si j’en parle, il en ressort pour certains que le pape est communiste », a-t-il ironisé.
    Il s’exprimait devant plusieurs dizaines de délégués de mouvements de travailleurs précaires, de migrants, de paysans sans terre, de peuples indigènes, de marginaux réunis depuis lundi pour un colloque de trois jours inédit, en présence du président bolivien Evo Morales.
    Dans un long discours en espagnol, le pape argentin a dénoncé des réalités « souvent passées sous silence » et salué la lutte des mouvements d’exclus « qui ne se contentent pas de promesses illusoires, d’excuses ou d’alibis ». « Une terre, un toit, un travail, pour lesquels vous vous battez, sont des droits sacrés. Les réclamer n’a rien d’inédit, c’est la doctrine sociale de l’Eglise », a-t-il insisté.
    Jorge Bergoglio a également estimé que les mouvements des travailleurs étaient indispensables pour permettre aux exclus de prendre leur destin en main.
    Encourageant ceux qui veulent « remettre la dignité de l’homme au centre et construire sur ce pilier les structures sociales de substitution dont nous avons besoin », le pape a mis en garde : « Il faut le faire avec détermination, mais aussi avec intelligence. Avec ténacité, mais sans fanatisme. Avec passion, mais sans violence ».
     
    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete