Le parquet ouvre une enquête préliminaire visant Jean-Paul Tuaiva

    mardi 31 mars 2015

    La section de recherches de la gendarmerie a été saisie d’une enquête préliminaire, ordonnée par le parquet, visant à faire la lumière sur l’utilisation d’une partie des fonds de la réserve parlementaire du député Tahoera’a Jean-Paul Tuaiva, ont révélé hier nos confrères de Tahiti Infos. Information confirmée par le procureur de la République José Thorel à La Dépêche de Tahiti.

    Une enquête qui fait suite à des informations de Polynésie 1ère Télévision, du 13 février, après que l’Assemblée nationale eut rendu publique l’utilisation de ces fonds par les 577 députés de la République et selon lesquelles une association de Punaauia, Team Lead, aurait bénéficié de plus de 20 millions de francs de subventions alloués par Jean-Paul Tuaiva entre 2013 et 2014.

    Si l’utilisation de ces fonds publics afin d’aider des associations locales ou des collectivités en difficultés sur la circonscription du député est une pratique répandue, un problème peut se poser quand l’association ou la collectivité bénéficiant de ce coup de pouce parlementaire n’a pas ou plus d’activité.

    Et c’est ce qu’il ressort du reportage de nos confrères concernant l’association Team Lead de Punaauia. Créée en mars 2010, l’association de quartier Team Lead a pour raison d’être la promotion des échanges culturels par l’organisation d’événements sportifs, culturels ou artistiques, mais serait en sommeil prolongé, selon des jeunes approchés par nos confrères. Et la justice de s’interroger sur d’éventuels abus de confiance et détournement de fonds publics : « L’argent arrivé sur les comptes de l’association faisait l’objet de retraits en liquide et son président, entendu et dont le domicile a été perquisitionné, n’a pas été capable de fournir de comptabilité satisfaisante », nous précisait-on hier au parquet.

    Invité à s’exprimer en février, Jean-Paul Tuaiva avait rappelé que ces subventions, après proposition, étaient soumises à validation par une commission spéciale du ministère des Finances à Bercy qui, dans le cas d’espèce, n’avait rien trouvé à redire au dossier constitué et présenté par l’association, le député considérant qu’il n’a été qu’un intermédiaire dans ce dossier et, en tout cas, étranger au fonctionnement à proprement parler de l’association.

    L’enquête préliminaire en cours peine pour l’instant à retracer l’utilisation de ces fonds. L’utilisation de la réserve parlementaire par les députés, de tout temps controversée, n’est rendue publique que depuis deux ans par l’Assemblée nationale. La Cour des comptes, après lecture des subventions accordées, avait assimilé une grande partie d’entre elles à du « saupoudrage au profit d’associations locales » pouvant s’apparenter à du clientélisme.

     

    R.P.

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-04-01 01:35:00
    " La section de recherches de la gendarmerie a été saisie d’une enquête préliminaire" !

    C'est tout de même pas les militaires qui vont découvrir l'eau tiède en matière de blanchiments : les XPF avec lesquels ils sont rétribués ! hoohohohoho rollstahiti@gmail.com
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete