Le Pavillon Bleu vogue pour la 15e année à Bora Bora

lundi 13 octobre 2014

Selon un communiqué de la commune de Bora Bora, le label environnemental pour les communes et les ports de plaisance « Pavillon Bleu », proposé par la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe, a de nouveau été attribué à Bora Bora. Pour la quinzième année consécutive, la commune voit sa politique environnementale récompensée par le jury international qui s’est réuni le 16 septembre, afin d’accorder la labellisation pour la plage snack Matira, la plage hôtel Intercontinental (Moana Beach), la plage hôtel Maitai, la plage hôtel Sofitel Marara, la plage hôtel Le Méridien, la plage hôtel Pearl Beach, la plage hôtel Bora Bora Nui & spa / Hilton, la plage hôtel resort Thalasso & spa, la plage hôtel St Régis Royal, la plage hôtel Four Seasons, la plage publique pointe Matira et le complexe Teriimaevarua. 

Les prélèvements de bonne qualité de ces sites ne sont pas les seuls critères d’attribution du label, la commune candidate doit mener « de façon permanente une politique de recherche et d’application durable en faveur d’un environnement de qualité », tel qu’indique la Fondation. C’est pourquoi le maire a insisté sur son désir de maintenir les efforts de tous en la matière : « On ne s’est pas contenté de réaliser et de mettre en exploitation. L’objectif est que cela dure dans le temps, qu’il y ait un bon niveau. Pour ce faire, il a fallu faire appel à des équipes et des personnes compétentes. (…) Ce n’est pas un acquis, il y a des recommandations tous les ans et le jury aime les projets innovants. Pour notre candidature 2016, il y a déjà quelques projets en route que nous ne manquerons pas de faire état, comme la rénovation de la station d’épuration de Povai, l’aménagement d’un bassin de lixiviats pour l’usine de traitement de graisses et pré-traitement de lixiviats afin d’envoyer moins de polluants dans la station de Faanui et, tout récemment, la pose d’une nouvelle canalisation d’eau potable sur le tronçon Vaitape – Faanui ».

Sécuriser la commune. Un autre point était à l’ordre du jour de la conférence de presse vendredi : le bilan des mesures de prise en charge des animaux errants et la présentation des actions futures. Depuis l’installation du nouveau bureau de Bora Bora animara en 2010, 624 stérilisations de chiens et chats confondus ont été réalisées. « Dans ce lot, il y a 259 chiens errants. Il n’y a pas beaucoup de chiens errants à proprement parler, la majorité a un foyer mais n’y reste pas. Ce sont ces chiens en état de divagation qui sont beaucoup plus nombreux, témoigne le président de l’association, François Juventin. Aujourd’hui, la mode des propriétaires de chiens qui veulent se débarrasser de la portée, c’est d’amener les chiots sur les motu ». Et cela n’est plus une surprise pour les hôteliers, dont les directeurs présents avaient pris place à la discussion. « Nous sommes d’accord pour se réunir autour d’une table et trouver des solutions pour lutter contre les attaques des chiens errants, surtout des chiens de catégories 1 et 2 », confie Guillaume Épinette, directeur de l’Intercontinental Thalasso qui a hébergé, il y a peu, la touriste américaine qui s’est faite mordre par une meute de chiens. Proposée par le maire, une rencontre avec Bora Bora animara, les vétérinaires, les forces de l’ordre et les directeurs d’hôtel se tiendra sous quinzaine afin de travailler ensemble sur les deux projets retenus : l’objectif de 1000 stérilisations et la construction d’un refuge. 

 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete