Le Pays poursuit devant le Conseil d’État la société Boyer et le cabinet d’étude Speed

    jeudi 7 janvier 2016

    Mercredi, le Conseil d’État examinait un recours de la Polynésie française contre la société Boyer et le cabinet d’études Speed visant la condamnation solidaire des deux entreprises à cause de désordres affectant l’émissaire de rejet en mer des eaux usées de la zone touristique de Haapiti, à Moorea.
    Les deux sociétés sont intervenues dans le cadre d’un marché public pour le remplacement d’un émissaire de rejet des eaux usées de la station de traitement des eaux de la station de Haapiti à Moorea. Les travaux ont été réalisés en 2005. Fortuitement les responsables du site, qui n’avaient pas pu être mis en route immédiatement, ont découvert que l’ouvrage était dégradé. Ainsi la Polynésie française a entamé une procédure afin de mettre en cause la responsabilité de la société chargée des travaux ainsi que celle du cabinet d’études chargé d’encadrer le chantier.
    Le Pays a obtenu une condamnation en première instance, mais, n’étant pas satisfait des indemnités, a décidé de faire appel. Là encore, le Pays ne considérant pas le jugement suffisamment favorable, a posé un recours devant le Conseil d’État. La décision de justice devrait être rendue dans les prochains jours.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete