Le Pays se prive de son bureau de veille sanitaire

    mercredi 11 mai 2016

    Le corps médical ne reçoit plus le bulletin du bureau de veille sanitaire depuis trois semaines. L’explication : le responsable de l’institut de veille sanitaire, Henri-Pierre Mallet, et son assistante épidémiologiste, Priscilla Bompard, s’en vont à la fin du mois.
    Selon nos informations, la direction et le ministère de la Santé n’auraient pas renouvelé leurs contrats. Le principal intéressé n’a pas souhaité répondre à nos questions, mais au sein même de la direction de la santé, des médecins de santé publique se disent inquiets : “On n’avance pas ici, on recule, on prend des décisions à l’emporte-pièce sans en mesurer les conséquences, c’est dramatique”.

    Si le bulletin est toutefois encore consultable sur le site Internet, www.hygiene-publique.gov.pf , d’ici quinze jours, nul n’est capable de dire si cela sera encore le cas, car personne n’a pour l’instant été recruté ou est en mesure de faire le travail de ces spécialistes.
    Pourtant, l’institut de veille sanitaire est un dispositif qui permet de surveiller, informer et prévenir en cas de risques sanitaires le Pays et la population.

    Le bulletin, édité chaque semaine, présente l’évolution hebdomadaire des principaux syndromes liés aux maladies infectieuses dans le pays, ainsi que les cas d’arboviroses confirmés par les laboratoires.
    Il donne également des renseignements sur l’actualité épidémiologique locale, régionale et internationale liée à ces pathologies ou à d’autres problèmes épidémiques.

    Savoir et annoncer que des épidémies de diarrhée, de conjonctivite, de dengue, de leptospirose… sévissent sur le territoire, que le chikungunya, le zika ou autres virus ont été introduits au fenua et que des dispositions particulières doivent être prises font partie des missions et des raisons majeures de la veille sanitaire.
    Être privé demain de ces informations qui permettent à tous de se prémunir pourrait donc avoir de lourdes conséquences. D’autant que la ligne d’astreinte, ouverte 24 heures sur 24, et permettant à tous les médecins de lancer une alerte en cas de phénomène anormal va, elle aussi, sonner dans le vide.

    Enfin, l’institut de veille sanitaire se charge de rassembler, analyser et actualiser les connaissances sur les risques sanitaires, de déterminer leurs causes et d’anticiper leur évolution ; le fait de récolter l’ensemble de ces données permet de détecter de manière prospective les facteurs de risque susceptibles de modifier ou d’altérer la santé de la population de manière soudaine ou diffuse et de répertorier, pour chaque type de risque, les populations les plus fragiles ou menacées. C’est ainsi que des investigations, suivies de campagnes de prévention ou d’information sont lancées et que des dispositions particulières sont prises. Demain, ces données continueront d’être transmises, mais elles ne seront pas traitées.

    En Polynésie, un arrêté daté du 15 avril 2004 a instauré la mise en place d’un bureau de veille sanitaire pour anticiper les risques de plus en plus grands d’introduction de maladies infectieuses sur le territoire. Le bureau de veille sanitaire existe de ce fait depuis 2009. 

    Jen.R.

    Hirinake 2016-05-16 17:52:00
    La precedente ministre de la Sante Beatrice chanson avait deja enclenche le processus de la decheance et de la decadence de notre politique de sante, si tant est qu'on en ait eu, Patrick Howell est en train de s'appliquer pour achever definitivement´le travail !
    Teriivaea 2016-05-12 15:40:00
    Pour rester dans des analogies médicales, est-ce que l'on a pas voulu ainsi "casser le thermomètre" pour éviter d'avoir à s'expliquer sur la fièvre? Ce serait alors là tres inquiétant.
    christiane 2016-05-11 16:28:00
    Nous comptons si peu aux yeux de nos gouvernants (pays et état compris) Tout est fait et décidé en dépit du bon sens ???
    Mathius 2016-05-11 12:33:00
    Lorsque nous pensons qu'ils y pas mal d'employés qui foutent rien au service de la santé, ils seraient plus simple de les virer pour faire venir des compétents. Mais voila ont vire pas ainsi les proches de politiques,
    tari 2016-05-11 12:20:00
    Ministère de naz! Vs êtes vraiment nuls!
    Melissa 2016-05-11 11:56:00
    Vraiment un pays arriere!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete