Le Pays va demander des comptes à Franck Falletta

    jeudi 26 mars 2015

    Le porte-parole du gouvernement, ministre de la Relance économique et du Tourisme, ne goutte guère que l’on associe la politique du gouvernement Fritch à la fermeture programmée de l’hôtel Hawaiki Nui à Raiatea.
    Hier, lors de la conférence de presse qui suit le conseil des ministres, Jean-Christophe Bouissou s’est exprimé sur le sujet. Interrogé sur son déplacement à Miami pour le congrès des professionnels de la croisière, le ministre a été très clair.
    “Nous connaissons une progression de notre tourisme de 10 %. Est-ce cette progression qui conduit à la fermeture de cet hôtel ? Certes, non. Cet hôtel se trouve dans un état de délabrement et j’ai joint son propriétaire, Franck Falletta, pour qu’il me donne des explications sur le sujet.”
    Les explications restent pour l’heure assez sommaires et Jean-Christophe Bouissou a obtenu que l’Hawaiki Nui ne ferme pas le 29 mars comme annoncé, en attendant une rencontre avec l’homme d’affaires empêtré dans la liquidation des commerces Casino. “Je vais discuter avec lui à son retour des États-Unis, a confié Jean-Christophe Bouissou. Nous allons voir comment redynamiser la structure, mais je ne comprends pas comment un hôtel, qui est presque à l’équilibre financier, qui emploie 20 personnes, peut fermer de la sorte.” Et le ministre de conclure : “Les difficultés économiques de cet hôtel sont liées à la gestion de la structure, pas à la situation du tourisme en Polynésie française. Le taux d’occupation de l’hôtel est de 40 %, ce n’est pas si mauvais, comme chiffre.”
    Franck Falletta est donc attendu de pied ferme par la présidence pour s’expliquer sur cette décision de fermeture et surtout pour expliquer pourquoi l’hôtel a été laissé à l’abandon. “Je ne sais pas si vous iriez dans un hôtel qui a cette allure-là”, commentait Jean-Christophe Bouissou, qui tend malgré tout la main. “Avec le Pays, il y a des défiscalisations possibles, des aides à l’emploi qui permettraient de relancer l’hôtel.”
    Hier, le ministre lâchait à demi-mot qu’une dépense exceptionnelle de l’actionnaire mènerait l’hôtel à sa perte. Une dépense qu’il n’a, bien sûr, pas dévoilée, mais qui laisse planer le doute sur les conséquences de la procédure de liquidation des magasins Casino sur les autres actifs de l’homme d’affaires.

    De bonnes nouvelles pour la croisière

    Parallèlement à cette mise au point, Jean-Christophe Bouissou a expliqué quelques avancées sur le tourisme à la suite de sa mission à Miami. Le bateau à voile Wind Spirit devrait prochainement venir pour effectuer 18 mois de rotations touristiques en Polynésie française.
    Le nombre de paquebots devrait augmenter substantiellement en 2015, en 2016 et 2017. “La compagnie a même deux autres bateaux beaucoup plus grands en construction et l’un d’entre eux devrait être basé en Polynésie française”, expliquait, hier, le ministre.
    Le Queen Mary devrait être, lui aussi, plus présent, tout comme le Victoria. “La Polynésie a vraiment le vent en poupe sur ce type de tourisme et nous nous plaçons désormais sur les mêmes rangs que les Caraïbes”, concluait, hier, Jean-Christophe Bouissou.

    Bertrand Prévost

    Mathius 2015-03-26 21:21:00
    Falleta a toujours été un lousseurs, il faudrait plutôt faire une enquête approfondie de la réalité de la provenance de ses capitaux.
    Car si j'étais actionnaire de société internatonnale ou le président de la dite société se présente a la présidence d'un pays je douterais de sa veritable compétence economique.
    Le mélange des affaires avec la politique fini toujours par aller au tribunal.
    Bizarre tout de même les autorités polynésiennes.
    Tôt of 2015-03-26 16:36:00
    De quoi ce mêle ce ministre donneur de leçon qui ne connait rien en économie..'.'
    Que le pays rachète lhotel et on verra, mais bon quand on voit. Le reste on a compris
    Zorro 2015-03-26 14:52:00
    Pourquoi le pays est actionnaire de l’hôtel ? Le taux d’occupation de l’hôtel est de 40 %, ce n’est pas si mauvais, comme chiffre.” Est ce suffisant pour continuer à la faire tourner. Mr Buissou vous n’êtes pas en train de parler du GIE tourisme ou autre pour lesquels le mot RENTABILITÉ, est un gros mot. Si Mr Falletta veut fermer son hôtel c'est son droit, il en est propriétaire. Sinon rachetez le avec VOTRE ARGENT et montrez nous votre génie financier. Votre stratégie inefficace du tourisme de luxe est la PREMIERE cause des fermetures d’hôtels. Ne venez pas faire votre pleureuse maintenant.
        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete