Le père Christophe : “Des bagarres, tous les week-ends, systématiquement”

mardi 24 mars 2015

Suite à une nouvelle bagarre le week-end dernier autour de la cathédrale et des dégradations au presbytère, le père Christophe monte au créneau. Il dénonce une situation “qui dure depuis plusieurs années, qui va en augmentant” et demande des mesures. Le père Christophe indique que des policiers inviteraient des jeunes à reprendre le volant en état d’ébriété pour qu’ils quittent les lieux.

Quel est votre sentiment sur les dégradations qui ont eu lieu le week-end dernier au presbytère ?
On est dans une situation qui dure depuis plusieurs années et ça va en augmentant. Samedi dernier, à 4 h 05-4 h 10, une bagarre a éclaté et puis, on a la vitre du tableau d’affichage qui a volé en éclats. La semaine d’avant, c’était une grosse bagarre, violente, il y a eu cinq voitures de police qui sont arrivées avec une voiture de pompier, comme ce samedi d’ailleurs avec une voiture de pompier.

Avez-vous observé d’autres faits lors de précédents week-ends ?
Il y a quelques semaines, c’était une bagarre à l’intérieur même de l’église toujours à la même heure. Deux gars qui se poursuivaient, qui ont couru dedans et qui ont commencé à se cogner. Les paroissiens ont essayé de les faire sortir. Les gens se sentent en insécurité, ils ont peur. Pratiquement tous les samedis matin, on a droit à une bagarre. Les paroissiens sont témoins puisqu’ils arrivent à 4 h 30, ils voient les choses. Il semble que ce soit quelque chose qui soit normal et que l’on n’ait pas envie de bouger, avec des paradoxes.

De quels paradoxes parlez-vous ?
Des paroissiens me disaient qu’ils étaient surpris parce que l’on voit la police qui arrive, et ils disent aux gars : “Embarquez (dans leur propre véhicule, NDLR), quittez la place”, mais ils embarquent complètement bourrés. Donc, ils prennent le volant en état d’ébriété. Voilà un petit peu la situation. Là, ce sont des dégâts, cela commence à devenir grave.

Lire l’intégralité de l’interview dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

Commandant Loïc Hanuse, direction de la sécurité publique : “Le père Christophe manque autant de sobriété dans ses propos que les personnes interpellées”

Le père Christophe se plaint que, chaque week-end, des bagarres ont lieu autour de la cathédrale. Qu’en pensez-vous ?
Des interventions du côté de la cathédrale, on en a de manière régulière parce que c’est un des points de cristallisation de la vie nocturne puisqu’il y a des établissements aux abords. C’est normal qu’il y ait plus d’animations du côté de la cathédrale que du côté du temple Paofai. Le père Christophe a créé une polémique (en publiant un article sur Facebook sur les faits de samedi dernier, NDLR), dans laquelle je ne veux pas rentrer (…).

Il parle d’un problème récurrent…
Il n’a pas tort. Ça arrive souvent en fin de nuit parce que les gens sont alcoolisés. C’est pour ça que nous avons augmenté nos effectifs à ces horaires-là.

Le père Christophe indique que la police encouragerait des gens à prendre le volant en état d’ébriété pour quitter les lieux… Que répondez-vous ?
Cela m’étonne fortement du père Christophe de déclarer une telle chose. D’abord, parce que c’est le travail quotidien de nos services de lutter contre ce genre de faits et que les six procédures faites pour conduite en état d’ivresse, au cours du week-end passé, en sont la meilleure preuve. À ma connaissance, le père Christophe n’a jamais assisté les policiers dans leurs interventions. En général, il ne fait qu’aviser les services téléphoniquement et ne prend pas attache avec les patrouilles intervenantes. Donc, je ne vois pas comment il peut affirmer que c’est le mec bourré qui prend le volant et non pas une personne qui l’accompagne et qui elle n’est pas ivre. Dans le cas présent, le père Christophe manque autant de sobriété dans ses propos que les personnes interpellées vis-à-vis de l’alcool.

Propos recueillis par K.Mh

l''''éternel lecteur 2015-03-25 05:58:00
Qui croire? Quelqu'un qui vit au quotidien de jour comme de nuit avec des gens pauvres, des pauvres gens, des fous, des gens à la dérive ou un monsieur qui traite de menteur un religieux qui se dévoue, se bouge et apporte beaucoup plus -rien à voir- qu'un jugement loin de la réalité qui rime avec misère sociale, morale et j'en passe.
tahitianz 2015-03-24 19:50:00
Commandant Loïc Hanuse, vous êtes un menteur: j'ai déjà assisté physiquement à ces situations: des patrouilles ont fait dégager des jeunes en état d'ébriété (avancée) prétextant le fait qu'il ne fallait pas boire sur les lieux publics (parking face surfrider). Combien de contrôle d'alcoolémie?? AUCUN. Et ceci s'est passé en fin de soirée, quand le Morrison fermait. Alors la personne malhonnête, ce n'est pas le Père Christophe, mais bien vous même.
Pito 2015-03-24 12:19:00
Je pense que le père christophe a raison. Dans le cas présent, la police doit embarquer tout ce petit monde et les garder à vue, ensuite dresser un procès verbale pour nuisance nocturne et faire payer les amendes en conséquences...
MANUPATIA 2015-03-24 07:31:00
Monsieur DSP devrait de temps en temps être sur le terrain,
pour voir comment ses gars sont corrompu jusqu'au cou,
et que le Père Christophe n'invente rien...
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete