Le petit bouquet qui monte, qui monte

    mardi 30 décembre 2014

    Tahiti Televisions est un nouvel acteur dans le paysage audiovisuel polynésien. Via internet, Tahiti Televisions propose un bouquet de chaînes de télévision, sans box, ni parabole, à un tarif concurrentiel. Suivront prochainement, la vidéo à la demande (VOD) et la téléphonie via IP.
    Jamais deux sans trois. La révolution Internet est en route en Polynésie aussi, et le câble Honotua permet aujourd’hui de disposer de nouveaux opérateurs en contenus télévisés et vidéos, proposant ainsi une alternative aux programmes diffusés par satellite de l’opérateur historique, TNS. Alors après Niu TV, Tivizz, voici Tahiti Televisions, dont vous avez pu notamment apprécier la campagne de publicité dans votre quotidien.
    “On veut proposer une vraie alternative à la télévision payante aujourd’hui”, confie Dominique Auroy, actionnaire principal de Paradise TV, pour l’ensemble de l’outremer, mais également actionnaire de La Dépêche de Tahiti. Il n’en existe qu’une seule véritablement (TNS, NDLR). Notre alternative est sur le net et non pas par satellite et c’est une alternative également sur le contenu, sans compter l’alternative tarifaire”, avoue le chef d’entreprise.
    Le principe est simple, hormis le fait que Tahiti Televisions ne demande ni contrat, ni abonnement, et ne nécessite ni décodeur, ni parabole, il suffit d’une connexion Internet pour disposer d’un bouquet de 13 chaînes (américaines et françaises), pour un futur tarif de 1 000 Fcfp par mois et cerise sur le gâteau par rapport aux autres offres sur le marché, pas besoin d’une super-connexion ou d’illimité.

    Résultat bluffant
    “Contrairement à des concurrents, notre image est de 25 à 5 fois plus compressée, pas besoin de connexion à 2 ou 4 mégas de débit” assure l’actionnaire de Tahiti Televisions. “C’est le débit, le secret, ce qui nous permet d’avoir plusieurs objets connectés en même temps, sur la même bande passante”.
    Et le résultat est bluffant, sur mobile (via une application appelée Your TV, qui devrait bientôt s’appeler Tahiti Televisions) ou sur un PC. Et passer ensuite via smart TV, Apple Tv, Chromecast, sur l’écran de votre téléviseur
    — ou simplement via un câble HDMI via votre ordinateur fixe ou portable —, ne modifie en rien la qualité de l’image.
    “L’avenir de la consommation de programmes télés et de vidéos, n’est plus sur une télévision mais sur smartphones et autres tablettes, on parie dessus”, explique Dominique Auroy, qui a déjà reçu plus de 700 demandes sur son site, depuis le début du lancement de la campagne de publicité.
    Paradisie TV, dont Tahiti Televisions est la marque, va bénéficier bientôt à la Nouvelle-Calédonie, d’ici quelques semaines. Sur les deux territoires, Tahiti Televisions compte fédérer 5 % de la population du fenua et du Caillou, soit environ 25 000 abonnés environ.
    Et ce n’est pas tout. Outre les
    13 chaînes (lire encadré) proposées dès le lancement, le bouquet “de base” devrait évoluer rapidement, aux goûts des téléspectateurs.
    “Ce sont les gens, au fur et à mesure, qui vont nous proposer les chaînes qu’ils souhaitent voir”, poursuit l’entrepreneur. “Nous offrons un bouquet de départ, gratuit, la suite, ce sont les clients qui décideront” selon différentes chaînes possibles.
    “Parmi les chaînes proposées dans le bouquet TF1, M6, quatre sont américaines, ABC, Fox, NBC, CBS (100% en direct). Ces dernières intéressent les 2 000 ressortissants étasuniens de Polynésie, tout comme les nombreux touristes anglo-saxons, alors que les chaînes françaises vont très certainement être décalées de 12 heures, pour plus de confort pour le web-spectateur polynésien.
    Ensuite, diverses chaînes, payantes, pourront compléter le bouquet d’origine, dont des chaînes X, qui ne commenceront pas à minuit mais à midi”, avec contrôle d’accès parental, bien sûr.
    Puis, viendra la vidéo à la demande, dès janvier 2015. “On va pouvoir choisir son cinéma, ses concerts, à la demande, soit au film (400 Fcfp), soit en abonnement”, précise Dominique Auroy.
    “L’intérêt majeur du point de vue des consommateurs, c’est le cinéma. Quand on rentre le soir, on prend un peu d’infos et après ils veulent se faire un film, ou voir un très bon concert. Les telenovelas, c’est le marché du service public”, avoue l’actionnaire.
    Mille à 1 300 films sont accessibles, dans un premier temps, dans une librairie, via abonnement. Ces films sont sortis entre 2011 et 2013.
    Ensuite, on pourra commander des films, à peine sortis en salles (américaines ou françaises), au coup par coup, à moins de
    500 Fcfp le film, parmi un catalogue de 300 nouveautés.
    Enfin, quand les 4 000 abonnés seront atteints, courant 2015, un service de téléphonie via voix IP, va être proposé via Tahiti Televisions.

    Christophe Cozette

    Mode d’emploi

    Comment ça marche ?
    “Ici, c’est à peine la partie immergée de l’iceberg”, explique Dominique Auroy.
    Il existe deux data centers – En France et aux États-Unis – qui captent un certain nombre de chaînes, qui les cryptent, qui les compressent et les sécurisent. “Les contenus, français et américains, arrivent ensuite dans une grosse structure spécialisée, qui a notamment travaillé pour l’Otan et la Maison blanche. Cette dernière y rajoute des services de vidéos à la demande et ensuite, cela est diffusé sur Internet”, précise Dominique Auroy, actionnaire de Tahiti Televisions, via la SAS Paradise TV, mais aussi de La Dépêche de Tahiti.

     En Polynésie ?
    Il faut un accès Internet. Ensuite, il suffit de s’inscrire sur le site, de télécharger une application pour Androïd ou Apple (pour regarder les chaînes sur son portable), appelée “Your TV”, on reçoit un code pour accéder à un serveur, et le tour est joué. Le tour est joué pour zéro abonnement, zéro décodeur, zéro parabole, zéro contrat.
    “1 000 Fcfp, c’est indolore”, commente Dominique Auroy. Par contre, pour accéder aux chaînes payantes, à la VOD, il faut être abonné au bouquet de base. “À 1 000 Fcfp, nous sommes extrêmement concurrentiels”. Pour ceux qui ne souhaitent pas chercher comment brancher son smartphone ou son PC à sa tablette, une “box” appelée confort sera disponible.

    Plus d’infos sur www.tahititelevisions.com

    Desire haapiti 2015-01-03 21:03:00
    Exellent test pour moi ence qui concerne les chaines us
    Les hotels ont desormais de quoi occuper les touristites anglophones
    Heipua 2015-01-03 07:21:00
    J'etais tres sceptique au depart, je n'ai recu mo n code d'essais qu'apres une semmaine d'attene
    Apparemment il y a embouteillage
    Depuis deux jours j'ai le bouquet sur mon iphoné je regarde la tv partout sans limitation
    En week ken a moorea mon garcon regarde la chaine pour enfabt sur ma tablette
    Oui on se fafit plaisir partout
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete