Le plan aborigène pour réformer la Constitution revient sur la table

    mercredi 19 août 2015

    La réponse paraissait sans appel : il y a deux semaines, le Premier ministre australien avait rejeté une proposition faite par des représentants éminents des peuples aborigènes. Une proposition destinée à faire avancer le débat sur la reconnaissance des Aborigènes et indigènes du détroit de Torrès dans la Constitution.
    Ils souhaitaient notamment organiser une série de congrès pour permettre aux peuples aborigènes de se mettre d’accord sur la nature du changement constitutionnel souhaité. Mais Tony Abbott leur avait répondu qu’il voulait trouver un consensus national et non pas un consensus aborigène.
    Finalement, il semble revenir sur son refus et invite plusieurs représentants aborigènes à le rencontrer demain, à Canberra. Une invitation bien accueillie par Patrick Dodson, représentant des Aborigènes d’Australie occidentale : « Je pense que tant que la discussion est ouverte sur ces questions difficiles telles que l’organisation de réunions spécifiques pour les peuples indigènes, c’est positif. On va avoir une conversation intéressante, j’imagine. Ça ne veut pas dire que l’ensemble de la société ne doit pas être consulté, mais je pense qu’à ce stade de notre histoire, c’est important que les Aborigènes aient l’occasion au moins d’examiner cette question et de décider s’ils veulent être officiellement reconnus et si oui, sous quelle forme. »
    Si Tony Abbott organise cet entretien demain, c’est aussi parce qu’il s’apprête à délocaliser son gouvernement dans les îles du détroit de Torrès, pour respecter l’une de ses promesses électorales. Il sera alors beaucoup question de ce référendum.
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete