Le programme du Nouvel an chinois

    jeudi 4 février 2016

    Le jour de l’an chinois se rapproche à grands pas. Dans les foyers, ceux qui observent encore la tradition s’activent. Dans les rayons, les gourmands profitent des réductions sur les produits tinito. Les associations, elles, peaufinent le programme officiel des festivités. Leurs représentants l’ont détaillé hier, revenant au passage sur la signification de certains rituels.

    – Samedi 6 février, un bal ouvre la danse
    Samedi, un dîner dansant “impérial”, facturé 4 000 F par personne et animé par l’orchestre Maohi Dream, ouvrira la danse. Le “bal du jour de l’an” débutera dès 19 heures à l’Association philanthropique chinoise.

    – Lundi 8 février, le “vrai” jour de l’an
    Le “vrai” jour de l’an sera célébré lundi prochain, par les initiés. “C’est un jour très important, explique Jeannette Leou-Boissin, membre de Si Ni Tong. Tout le monde revêt des habits neufs, doit être très gentil et ne parler que de bonnes choses, car tout ce qui se passe le premier jour compte beaucoup pour la suite de l’année.”
    Les Chinois auront précédemment veillé à s’acquitter de leurs dettes et à faire le grand ménage, car pas question de passer le balai le 8 février, par crainte de chasser la bonne fortune pour le reste de l’année.
    Lundi prochain, une danse du lion aura lieu à 7 heures au temple Kanti de Mama’o, suivie de la cérémonie d’ouverture des yeux du nouveau lion.
    “Ce rituel, effectué en présence de personnalités, consiste à ouvrir les yeux du lion à l’aide d’un pinceau, explique Aline Flore, la présidente de Si Ni Tong. L’animal s’éveille alors au bruit des tambours.”
    À 8 h 30, le jour de l’an sera également célébré au siège de l’association Si Ni Tong, avec, une fois encore, une danse du lion. “C’est une coutume pour chasser les mauvais esprits et rentrer dans une nouvelle année immaculée”, précise la présidente.

    – Dimanche 14 février, la journée culturelle
    Dimanche prochain, de 8 heures à 16 h 30, le temple Kanti de Mama’o sera le théâtre de la journée culturelle de ce Nouvel an, ouverte au public et inaugurée par le président Édouard Fritch et le haut-commissaire Lionel Beffre.
    Au programme : danses, démonstrations d’arts martiaux, chants et tombola.
    À noter, à 14 heures, le concert gratuit d’un ensemble instrumental emmené par Frederick Lau, musicologue, joueur de flûte chinoise renommé, et professeur à l’Université de Hawaii. Il se produira avec quatre doctorants, cheminant entre les musiques traditionnelles et contemporaines, chinoises et océaniennes. Deux autres concerts gratuits seront donnés au Conservatoire mardi
    16 février, à 17 h 30, et le lendemain sur le campus de l’Université, à 9 heures.

    – Samedi 20 février, le défilé des lanternes
    Un défilé des lanternes, ouvert au public , clôturera les festivités samedi 20 février. Partant de la mairie de Papeete aux alentours de 18 heures, il se dirigera vers la place Vaiete, accompagné de lions et de chars. Le spectacle s’achèvera par des chants, des danses et des démonstrations d’arts martiaux.

    M.G.

    Singe de feu : “Ça peut faire un mélange explosif”

    La nouvelle année chinoise, qui commencera lundi prochain et s’achèvera le 27 janvier 2017, sera celle du Singe de feu.
    “L’année du Singe est une année d’entreprenariat, pendant laquelle il faut révolutionner ses habitudes, explique Aline Flore, la présidente de l’association Si Ni Tong. Il faut oser se lancer, prendre des risques. Le singe fonce avant même de savoir où il va. Mais comme il est intelligent, il trouve toujours un moyen de s’en sortir !” Quant aux personnes qui portent le signe du “singe de feu”, c’est selon.
    “Le singe, en lui-même, est bien exubérant et malin, en bien ou en mal, explique Aline Flore. Avec le feu, qui représente l’énergie, la chaleur, ça peut faire un mélange explosif, de bon ou de mauvais augure !”

    Une danse des lions à la mairie de Papeete

    Et pour ceux qui n’en auraient pas eu assez, la mairie de Papeete accueillera l’association Le Dragon Tigre, lundi 8 prochain, à
    9 h 30, pour une danse des lions en faveur de la capitale. Dress code : le rouge, évidemment !

    Carl Donutz 2016-02-07 15:09:00
    Très joliment dit Taina, Bouddha nous apprend aussi le détachement des choses ;)
    Mais Confucius me parait un meilleurs modèle pour s'imprégner de la culture Chinoise.
    Taina COLOMBANI 2016-02-05 10:05:00
    Je voudrais remercier les journalistes et membres qui ont écrit cet article car nous polynésiens demis, nous sommes aussi imprégnés de la culture chinoise, donc nous sommes aussi devenus un peu chinois, merci pour votre belle culture.

    Avec mes cheveux châtain blonds et mes grands yeux ronds, je m'habillerai de vos beaux atours tissés aux fils dorés et je penserai à l'Amour que Boudha nous enseigne et qui rejoint les cultures et religions du monde.
    Tel est mon vœux pour cette nouvelle année, et celui de tout les cœurs qui le savent lorsqu'ils ont appris à écouter la petite voix de vérité qui est en toute personne, celle de l'amour synonyme de Vie.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete