Le reggae de Hawaii souffle sur Tahiti

    jeudi 27 août 2015

    La marque de vêtements Manuia organise, vendredi soir, un concert réunissant une belle brochette d’artistes arrivés de Hawaii.
    En tête d’affiche, le chanteur J Boog, accompagné du groupe Hot Rain, et des chanteurs Siaosi et Laga Savea.  Rencontre avec des artistes polynésiens, définitivement reggae.

    Mercredi, 9 heures du matin. Le rendez-vous a lieu au studio de Magic City, à Faa’a, où les artistes doivent répéter leur set de vendredi. Mais les garçons ne sont pas encore là. Le contraire aurait été décevant, parce qu’un vrai artiste est toujours en retard. 9 h 30, le groupe Hot Rain, Siaosi et Laga Savea arrivent. J Boog ne répétera que dans l’après-midi. Le temps que les musiciens s’installent, nous profitons d’un petit tête-à-tête avec Siaosi, un grand Tongien aux épaules larges et au sourire enjôleur. Avec Laga Savea, ce n’est pas leur première fois à Tahiti. Ils étaient déjà venus en mai 2010 pour un concert place To’ata, aux côtés d’autres artistes de Hawaii. Et être ici, “c’est un peu comme si j’étais chez moi, mais avec de plus belles plages !”, confie-t-il. Siaosi, qui fut l’une des révélations R’n’B de Hawaii, a grandi dans une famille d’artistes où la musique tient une place importante.
    “On avait l’habitude de tout le temps jouer de la musique, que ce soit à l’église ou ailleurs. Mon père est ce qu’on appelle à Tonga un punake, c’est un peu comme un kumu hula. Il sait enseigner certains types de danses de Tonga et il compose aussi. En grandissant, j’ai voulu jouer au football américain, mais je devais toujours avoir un pied dans la musique. C’était l’arrangement que j’avais avec mon père. Si je voulais jouer au football américain, je devais apprendre à jouer d’un instrument ou, au moins, continuer à chanter. Et je pense que c’est ce qui m’a mené où je suis aujourd’hui.” Depuis qu’il s’est sérieusement lancé dans une carrière musicale, Siaosi a porté sa musique “en Nouvelle-Zélande, en Australie, au Japon, partout aux États-Unis, à Dubai, et j’espère que je pourrais étendre ça à des pays européens comme la France ou l’Angleterre. C’est toujours bien de partager les bonnes vibrations.”
    Dans ses vibrations, ses racines polynésiennes ont leur place. “Dans l’album et l’EP que j’avais sortis, j’y ai à chaque fois mis une chanson tongienne. Les deux ont été écrites par mon grand-père. L’une est une chanson d’amour en hommage à ma grand-mère, et l’autre un hommage à mon histoire, ma culture. J’essaie toujours de garder en tête qui nous sommes, en tant que Polynésiens, et d’ajouter cette influence à ma musique. Nous avons tous des harmonies et des mélodies en nous, et c’est ce qui fait la richesse de notre son des îles.” L’interview prend fin, Siaosi rejoint ses copains de Hot Rain, teste son micro, et la répétition est lancée, à fond les décibels.

    Le succès de Backyard Boogie

    Midi trente à Patutoa, chez un particulier. Toute la bande est rassemblée pour le déjeuner. Au menu : sashimi et chao men. Musique reggae en fond sonore, tables installées dans le jardin. Les conversations vont bon train et les rires fusent, comme pour un tama’ara’a en famille. S’ils ne parlaient pas qu’anglais, on pourrait facilement les prendre pour des Tahitiens. Nous en profitons pour rencontrer J Boog et les gars de Hot Rain. Si J Boog se définit comme un artiste solo, il parlera toujours à la première personne du pluriel, parce que “ce n’est pas l’affaire d’un seul homme, nous avons tous travaillé ensemble pour que le rêve se réalise.”
    “Nous”, ce sont ses potes de Hot Rain, qui l’accompagnent en tournée six à huit mois dans l’année depuis 2007, et toutes les personnes qui ont joué un rôle dans cette aventure. Et quelle aventure ! En 2012, le succès de son album Backyard Boogie, sorti l’année précédente, lui vaut un “Best New Entertainer Award”, obtenu à l’International Reggae and World Music Awards, à Chicago. “J’étais très heureux d’être à cette cérémonie, aux côtés de grands noms du reggae comme Tarrus Riley ou Busy Signal, et de recevoir ce prix.” Il n’en dira pas plus, et ne s’en vantera pas, parce qu’il ne prend rien pour acquis. “Nous avons fait un long chemin et nous essayons simplement de garder le cap, de faire en sorte que tout reste positif et d’avoir à chaque fois quelque chose de bien à présenter au public.”
    Le chemin, il serait plus simple de demander où il n’est pas passé, car J Boog a quasiment fait le tour du monde avec sa musique.
    À propos de ce séjour à Tahiti, qui est une vraie découverte pour lui et ses complices de Hot Rain, ce Samoan, né en Californie, confie que “ça fait du bien pour une fois de pouvoir se relaxer comme on le fait ici, parce qu’en tournée, c’est un autre rythme.” “Et puis, c’est magnifique ici, ça me rappelle vraiment Hawaii. Partout où nous allons, nous rencontrons des gens accueillants, la nourriture est bonne, je savoure chaque instant.” Même son de cloche chez les très sympathiques Hot Rain. “J’aime Tahiti, les gens ont une telle hospitalité !”, dit Chris Reezy, au clavier et au chant.
    “C’est comme à la maison, mais en mieux, poursuit Capt. Kako, à la guitare et au chant. En ce moment, il fait très humide et chaud à Hawaii. Mais pas que ça, je trouve que les gens sont plus connectés à la culture ici. Même s’ils parlent français, ils ont bien conservé leur langue et l’utilisent.”
    Il est bientôt 14 heures, les garçons doivent retourner en répétition. Mais pas sans promettre qu’ils préparent un super-show. “Nous sommes tous là, ce sera un concert exceptionnel, quelque chose que vous n’avez pas envie de rater”, conclut J Boog.

    Vaiana Hargous

    Pratique

    J Boog, le groupe Hot Rain, les chanteurs Siaosi et Laga Savea se produiront en concert unique ce vendredi 28 août, de 18 heures à 22 heures à la mairie de Papeete. Première partie assurée par le groupe local Torea.
    Tarif : 3 500 F. Place VIP sur renseignements.
    Billets en vente au shop Manuia Tahiti et au Café de la Gare
    Contact : Tél. : 89.54.54.53 – Facebook : Manuia Tahiti

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete