Le restaurant proposait de la viande périmée à ses clients : 200 000 F d’amende

    mercredi 23 mars 2016

    Les clients auraient pu en garder un amer souvenir. Lors d’un contrôle inopiné effectué en février 2014 dans les cuisines d’un restaurant de Papeete, les agents de la direction générale des affaires économiques (DGAE) avaient découvert dans la chambre froide de l’établissement des morceaux de viande dont la date de péremption avait été largement dépassée. Certains d’entre eux étaient même décongelés et prêts à être cuisinés, selon l’un des fonctionnaires de la DGAE.
    Lors du procès, qui s’était déroulé en février, le procureur avait pointé “une problématique de santé publique”.
    “Vous mettez en danger vos clients, même si vous ne vouliez pas les empoisonner”, avait-il lancé à la gérante du restaurant qui s’était contentée de parler de “négligence” de la part de ses cuisiniers.
    Hier, elle a finalement été condamnée à une amende de 200 000 F pour “tromperie”.

    J.-B.C.

    dadi 2016-03-25 06:59:00
    Maoua si un jour il y a intoxication alimentaire dans ce resto, faudra porter plainte contre la Dépèche pour non assistance à personne en danger!!
    maoua 2016-03-23 23:33:00
    et pouquoi on ne dit pas le nom du restaurant!...on attends une intoxication alimentaire?
    lebororo 2016-03-23 14:19:00
    Désolé pour les restos, mais trop de cinéma maintenant...
    La nature n'est plus trop suivie
    TEKI TOA 2016-03-23 14:15:00
    Surtout que la semaine dernière, la Dépêche n'a pas hésité à balancé le magasin Alice de Papara pour une affaire similaire de produits périmés.

    Idem pour Romuald Terorotua et l'affaire Global Telecom. Seul son nom est cité parmi les prévenus.

    Bonjour le code de déontologie à la Dépêche...s'il existe!
    big mama 2016-03-23 11:51:00
    Il ne faut surtout pas nous dire le nom du resto.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete