Le Royaume-Uni révulsé par la décapitation d’Alan Henning

    samedi 4 octobre 2014

    Le Royaume-Uni espérait que, peut-être, Alan Henning allait être épargné en tant que humanitaire au grand cœur et au secours de musulmans: le pays a été d’autant plus révulsé samedi en apprenant son exécution par les jihadistes de l’État islamique.
    Le Premier ministre David Cameron, des musulmans et les proches de la victime ont rendu hommage au chauffeur de taxi de Manchester, enlevé en décembre alors qu’il accompagnait un convoi humanitaire en Syrie.
    « Le fait d’avoir été pris en otage au moment où il était en train de vouloir aider les autres, et maintenant d’avoir été assassiné montre que la perversion de ces terroristes de l’État islamique est sans limites », a dit David Cameron.
    « Alan était un ami des musulmans et les musulmans vont le pleurer », a réagi Shuja Shafi, le secrétaire général du Conseil musulman de Grande-Bretagne. « L’Islam ne condamne pas seulement ces crimes mais les interdit », a rappelé Mohammed Shafiq, président de la Ramadhan Foundation. 
    Les amis de la victime ont insisté sur l’engagement d’Alan Henning qui, à 47 ans, était allé jusqu’à laver des voitures pour lever des fonds.
    « C’était quelqu’un de très généreux, d’humble et de courageux. Il s’occupait des gens, peu importe leur religion. Il aidait des enfants, des veuves, des gens que le monde entier avait abandonné », a expliqué samedi à BBC Radio 4 Majid Freeman, qui avait accompagné Alan Henning en Syrie.
    Le sort du travailleur humanitaire, apparu dans une vidéo de l’EI le 13 septembre, a rapidement ému et déclenché une forte mobilisation au Royaume-Uni.
    Sa femme, Barbara, est intervenue plusieurs fois pour demander la libération d’un homme non seulement innocent mais admirable qui « s’était porté volontaire avec ses amis musulmans pour aider le peuple syrien ».
    La communauté musulmane britannique aussi s’est fortement impliquée avec des appels lancés par des imams ou des prières à la mosquée. « Même des personnes considérées comme des extrémistes ont appelé à la libération d’Alan Henning« , a insisté auprès de la BBC Peter Neumann, directeur du Centre international d’étude de la radicalisation.

     
    « Vaincre ce mal »

     
    Ces appels, le fait aussi que Alan Henning venait en aide à une population majoritairement musulmane et qu’il travaillait pour le compte d’une ONG musulmane, ont fait penser à certains que si quelqu’un devait être épargné par l’EI ce serait lui.
    Son exécution « montre clairement qu’ils (les jihadistes de l’EI) n’ont pas de limites », a souligné le professeur Peter Neumann.
    L’intransigeance des jihadistes a conduit la classe politique britannique a faire front commun. Le vice-Premier ministre Nick Clegg a souligné sa détermination à « vaincre ce mal » et le leader de l’opposition travailliste, Ed Miliband a apporté son soutien au gouvernement pour traquer les auteurs de ce « meurtre choquant et barbare ».
    Alors qu’EI fait passer le message dans la vidéo que l’humanitaire paie le prix de la récente décision du Parlement britannique d’autoriser des frappes aériennes contre le groupe en Irak, personne au Royaume-Uni samedi n’a remis en cause cette intervention.
    La tendance était au contraire à un durcissement du discours. « Ca ne fait que renforcer la détermination du peuple britannique », a assuré le député conservateur Mark Pritchard. « Ca me fait presque regretter d’avoir voté contre les frappes en Irak », a souligné la parlementaire travailliste Fiona Mactaggart.
    Les plus va-t-en-guerre ont de nouveau appelé à étendre les frappes contre l’EI à la Syrie, à l’image de l’ancien chef de l’armée, Lord Dannatt.
    Quelques voix se sont également fait entendre pour critiquer le gouvernement britannique, qui aurait « abandonné » Alan Henning.
    « La Turquie est parvenue à faire libérer 49 otages. Le gouvernement britannique lui n’a rien fait. A part décider de frappes aériennes qui ont peut-être scellé le sort » d’Alan Henning, a regretté son ami Majid Freeman.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete