Le Salon de l’auto va-t-il redresser la barre des ventes ?

    vendredi 4 septembre 2015

    Le Salon de l’auto 2015 a ouvert ses portes mercredi, à Pirae. Un large choix de véhicules y est présenté, des incontournables
    aux électriques, en passant par la solution de la location longue durée. Si les ventes du secteur sont toujours en baisse, il est encore trop tôt pour dégager une tendance de cet événement.

    S’il est encore trop tôt pour tirer les premiers enseignements du Salon de l’auto 2015, qui se tient en salle Aorai Tini Hau, à Pirae, jusqu’à dimanche, la majorité des concessionnaires s’accordent à dire que sa fréquentation, après deux journées d’ouverture, est sensiblement identique à celle de l’année dernière.
    Pour Jean-Marc Leonetti, directeur général de la Sopadep, ces premiers jours confirment néanmoins la tendance des achats qui se portent sur les valeurs sûres circulant sur les routes du fenua : “Il n’y a pas de changement d’achat par rapport aux autres années. Ce sont toujours les pick-up, les SUV et les berlines qui attirent les clients. On ne peut pas parler d’évolution dans le comportement d’achat. Quant aux ventes, s’il est encore trop tôt pour dresser un premier bilan, je peux dire que la tendance est plutôt encourageante. Malgré cela, je ne pense pas que nous pourrons, comme les autres concessionnaires, redresser la barre compte tenu de la confirmation de la baisse des ventes de 2014 depuis le début de l’année 2015. Le bilan du salon nous permettra de voir si la tendance s’inverse ou si nous restons sur une tendance baissière.”
    Quant à savoir si les ventes de véhicules diesel sont à la baisse comme en métropole, Jean-Marc Leonetti précise que le contexte est différent en Polynésie française : “Nous ne sommes pas dans la même configuration qu’en métropole. Les pick-up sont essentiellement commercialisés en diesel. Quant aux autres véhicules, nous proposons un mix essence-diesel qui convient aux acheteurs.”

    Pascal Martin

    Lire plus dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique

    La location longue durée plébiscitée par les clients

    Pour Vincent Carré, responsable Easy Rent, la location longue durée (LLD) est avant tout un changement de mentalité.
    “Les personnes aiment changer de véhicule tous les quatre ans afin d’avoir les nouveaux modèles. La LLD permet de déterminer un budget fixe et immuable pendant toute la durée du contrat et de rendre la clef au bout de quatre ans pour repartir sur un nouveau modèle pour une même mensualité.
    Si au départ, ce produit était pour les professionnels, il a évolué depuis en direction des particuliers, notamment pour les expatriés qui connaissent la durée de leur séjour et qui ne veulent pas, à l’issue de celui-ci, devoir chercher un acheteur pour leur véhicule.
    Aujourd’hui, la LLD concerne tous les particuliers et nous constatons une progression régulière de la demande qui semble se confirmer avec ce salon. Nous proposons une location longue durée qui inclue un contrat d’entretien. Nous achetons les véhicules aux concessionnaires pour les mettre ensuite en location auprès de particuliers ou d’entreprises sur des durées qui vont de 24 à 48 mois avec un kilométrage défini. Dans le contrat d’entretien, tout est prévu, sauf le changement des pneumatiques.
    Si le véhicule tombe en panne à Tahiti ou Moorea, nous envoyons une dépanneuse pour récupérer le véhicule et nous mettons une voiture à disposition du client.
    Si la révision dure plus de quatre heures pour un particulier, nous prêtons un véhicule de remplacement.
    À l’issue du contrat, nous faisons un état des lieux du véhicule et s’il y a des frais de remise en état, nous les retenons sur la caution de départ. Dans le cas contraire, nous restituons la caution et repartons sur un nouveau contrat.”

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete