Le schéma directeur des transports insulaires sur les rails

mercredi 12 novembre 2014

Le ministre de l’Equipement, en charge des transports intérieurs, Albert Solia, a présenté en Conseil des ministres une communication portant sur les résultats de la mission d’appui de l’AFD (Agence française de développement) en vue de la constitution d’un appel d’offres pour la réalisation du schéma directeur des transports interinsulaires en Polynésie française.
 
Suite à la visite du ministre, en juin dernier, au siège de l’AFD, une mission d’appui d’un expert dans les transports a eu lieu, en Polynésie, du 1er au 8 septembre, le but ayant été de confirmer une vision globale, à la fois maritime et aérienne, du schéma directeur des transports inter insulaires, d’identifier la méthode de réalisation de ce schéma, de décrire les actions nécessaires à sa réalisation, d’en définir un budget et de proposer un planning réaliste.
Le fait que le ministère regroupe à présent à la fois le transport maritime et le transport aérien intérieur constitue un plus indéniable pour l’élaboration d’un tel schéma directeur précise le communiqué du Conseil des ministres.

L’élaboration d’un schéma directeur pour la période 2015-2025 sera constituée de trois phases.
 Au cours de la première phase, il s’agira d’établir un diagnostic, avec des débats qui seront menés en 7 commission thématiques pour faire le point sur la situation actuelle du secteur : lignes maritimes, dessertes aériennes, droit et fiscalité, le transport des personnes, le développement économique des archipels, hydrocarbures et déchets, les hommes qui font le transport et leur formation.
 
La notion de continuité territoriale sera abordée et avec elle l’obligation de desserte minimale obligatoire et de délai minimum d’intervention en cas d’urgence (catastrophe naturelle et raison sanitaire notamment). De la même manière, les notions d’efficacité énergétique et d’adaptation au changement climatique devront être abordées. Un benchmark sur les pratiques de géographies et situations comparables sera réalisé.
 
La seconde phase permettra la détermination des conditions optimales de fonctionnement du transport interinsulaire en Polynésie française. Des groupes de travail issus des commissions seront mis en place relativement aux mesures, projets et orientations validées, afin d’approfondir leurs faisabilités. L’analyse de l’évolution économique des Archipels sera déterminante pour arrêter les projections de trafic.
 
La phase trois portera sur l’élaboration du schéma directeur inter-îles et archipels et sur sa déclinaison en propositions et recommandations. Ce schéma comprendra notamment :
 

  • l’optimisation du système de transport maritime et aérien : lignes, matériels et équipement avec indication du partage du trafic par mode de transport ;
  • les mesures de structuration du secteur et les projets de textes pour sa mise en œuvre ;
  • les mesures d’accompagnement à prévoir sur le plan institutionnel, réglementaire, voire économique et contractuel ;
  • le programme d’investissements sur 10 ans du secteur privé avec les mesures d’accompagnement nécessaires ;
  • les différents appels à projets pour la concrétisation du schéma retenu ;
  • le programme d’investissement sur 10 ans du secteur public avec une programmation annuelle et des outils financiers pour la mise en œuvre ;
  • le bilan de la continuité territoriale incluant le descriptif de la couverture de la population et les temps prévus pour les déplacements entre les différentes îles et archipels, tant pour les personnes que les flux de marchandises ;
  • le bilan environnemental complet du schéma directeur (énergétique, émission GES, impacts environnementaux sur les milieux).

 Les travaux devraient démarrer dès le mois de janvier 2015. L’ADEME et l’AFD ont donné leur accord de principe pour participer au financement de ce schéma directeur : 50 % Polynésie française, 50 % ADEME et AFD. Ces organismes coprésideront le comité de pilotage avec le ministre en charge des Transports intérieurs.
 
Le Conseil des ministres de ce mercredi 12 novembre a examiné également la mise en place d’une commission consultative de l’habitat social et l’avancement des dossiers de classement du marae Taputapuatea et des îles Marquises.
Lire l’intégralité du conseil des ministres ci-dessous :

 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete