Le spot de Teahupo’o en effervescence

    jeudi 23 juillet 2015

    Hier matin, une vingtaine de surfeurs aguerris, locaux ou d’origine hawaiienne, australienne et américaine, s’étaient donné rendez-vous sur la vague de Teahupo’o, profitant des belles séries générées par la montée de la houle, en provenance du sud, pour se livrer à une free session particulièrement haletante. 
    Faisant preuve d’une patience à toute épreuve, les surfeurs, aux côtés de quelque bodyboardeurs, sélectionnent consciencieusement les vagues qui leur semblent idéales, avant de s’élancer, tractés par un jet-ski. Plusieurs dizaines d’embarcations se sont ainsi relayées au spot tout au long de la journée, pour le plus grand plaisir des touristes, venus profiter du spectacle époustouflant offert par la vague à la renommée internationale. 
    Cameramen et photographes locaux et étrangers étaient également de la partie, se disputant, au fil des séries, la meilleure place pour être au plus près de la “mâchoire” de ses monstres d’eau, atteignant parfois plus de cinq mètres de hauteur. 
    Les drones étaient eux aussi de sortie, capturant, on peut l’imaginer, des images aériennes à couper le souffle, tandis que les vagues se succèdent, puissantes et sonores, terminant leur course dans une déflagration saisissante, laissant le récif à fleur d’eau pour les plus grosses d’entre elles. 
    Les conditions semblent donc de bon augure, à quelques jours de l’ouverture de la Billabong Pro 2015, l’étape locale de la compétition internationale de surf, tant attendue au fenua. La houle, qui s’est renforcée dans le courant de l’après-midi, devrait s’amenuiser progressivement dans les prochains jours. 

    A.-C.B. 

    Une houle spectaculaire a touché la côte

    Météo France a vu juste. Une forte houle a touché la Polynésie hier. Spectaculaire et puissante, la houle a attiré cameramen, photographes et surfeurs de grosses vagues sur les sites connus des aficionados tels qu’à Raiatea, Punaauia, Papara et aux îles Sous-le-Vent. Certains n’ont pas hésité à se rapprocher de la bête, afin de la contempler et même la surfer. Mais, c’est surtout à Bora Bora que des dégâts ont été constatés.

    taioro pua 2015-07-23 20:47:00
    On nous interdit nos vitres teinté mais aller se fracasser sur ce récif au frais de la CPS ya pas de problème.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete