Le surfeur Ricardo Dos Santos a été tué par balles

    mardi 20 janvier 2015

    La communauté du surf est en deuil et sous le choc : le surfeur professionnel Ricardo Dos Santos, 24 ans, a été abattu de plusieurs balles lundi au Brésil, à Santa Catarina.
    Grièvement blessé, le surfeur brésilien avait été placé dans un coma artificiel. Il a finalement succombé à ses blessures malgré quatre opérations et plus de 100 poches de sang injectées, Ricardo dos Santos est décédé ce mardi à l’hôpital où il avait été héliporté après avoir reçu trois balles. Selon les médecins, rapportent les médias brésiliens, le Brésilien souffrait de multiples blessures à l’abdomen et au thorax, au foie, de lésions vasculaires sévères avec des saignements très graves.
    Le surfeur professionnel, connu en Polynésie française a été touché de trois balles devant son domicile de Palhoça, dans l’État de Santa Caterina. Selon la police qui enquête sur l’incident, l’auteur des coups de feu – qui a immédiatement été arrêté avec son jeune frère de 17 ans – est un officier de la police militaire de la ville voisine de Joinville, âgé de 25 ans. D’après des témoins, Ricardo dos Santos menait des travaux sur sa maison en compagnie de son grand-père et de deux employés lorsqu’une voiture est venue se garer, sur un tuyau, à l’endroit même de la réalisation des travaux. Le surfeur auriverde serait ainsi sorti pour demander au conducteur du véhicule de stationner plus loin. Deux versions s’opposent quant à la suite du déroulement des faits. Selon la première, le conducteur de la voiture aurait tiré sans raison à la suite de la discussion. L’autre hypothèse est que le soldat, qui a avoué avoir ingéré de l’alcool, a agi en état de légitime défense, celui-ci prétendant que Ricardo dos Santos et un autre homme l’auraient approché avec une machette.
    Tube-rider émérite, Ricardo dos Santos a notamment remporté à deux reprises (2011 et 2012) les trials du Billabong Pro Tahiti où il s’était offert le scalp de Kelly Slater au 3e tour en 2012 avant d’atteindre les quarts de finale sur ce spot de Teahupo’o qu’il adore. Michel Bourez, le surfeur tahitien, touché par ce drame avait lancé dès lundi un appel au don du sang pour tenter de sauver son ami. À l’annonce du décès du Brésilien, Spartan n’a pu cacher son émotion. Sur les réseaux sociaux, il adresse un mot à son ami : « RIP Ricardo. Les balles ont pris ton corps mais pas ton âme. Enjoy the ride au paradis mon ami ».
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete