Le vide dressing, le marché aux puces des fashionistas

    jeudi 14 mai 2015

    “En général, elles n’ont plus de place dans leurs armoires, elles empiètent sur celle de leurs chéris. Des chaussures, il y en a partout. Donc au lieu de faire les puces dans des conditions qui ne sont pas toujours fun, où il faut se réveiller à 4 heures du matin, où il fait chaud sous le chapiteau et où il faut vendre tout à 500 F sinon il n’y a pas d’acheteurs, nous faisons un vide-dressing un peu plus prestigieux. Ce sera sympathique et il fera bon.”
    Le décor est planté. Vehi Allain a cerné “les fashionistas de Tahiti” et l’organisatrice de l’événement du vendredi 5 juin au Morrison’s Café a décidé de reprendre un concept déjà connu au-delà de nos récifs.
    “À l’étranger, c’est hypertendance, c’est trendy”, confirme Vehi Allain. Avec Hinatea de Longeaux, elle est à l’origine de cet événement, qui célébrera les six mois de leur site Internet Moving Tahiti.
    Si les deux femmes ne voulaient pas “d’un événement bling bling, mais d’un vide dressing à l’image de Moving”, elles ont voulu un rendez-vous qui propose des petits plus par rapport à un marché aux puces ou un vide grenier. Il y aura des ateliers de maquillage, un menu spécial à petits prix et un concert, des créateurs locaux seront également de la partie.
    Comment être sûr que les acheteuses ne vont pas avoir le choix entre de vieilles robes plus portées depuis des mois ?
    “Nous allons vérifier”, prévient Hinatea de Longeaux. “Je pense que les filles vont jouer le jeu. Nous n’insistons pas sur la marque, mais il faut que les vêtements soient de bonne qualité.”
    En partenariat avec Earth Hour, les invendables seront récoltés au profit d’œuvres caritatives. Évidemment, le prix d’entrée pour avoir son stand sera plus élevé que dans un vide grenier. “Pour les puces, c’est 3 500 à 4 000 F la journée, nous, ce sera 5 000 F.”
    Cet événement ne s’adresse pas uniquement aux vahine. “Quand on dit vide dressing, les femmes sont forcément plus attirées, mais si elles veulent vendre les chemises de leurs chéris, c’est possible.”
    Une chose est sûre, les amatrices ne devraient pas manquer ce nouveau rendez-vous. “Tout le monde aime la mode et tout le monde a beaucoup trop d’affaires. Personne n’est fétichiste et ne va garder ses vêtements. Maintenant les habits, on les met un mois. Ici, c’est petit. Une fois, qu’on a vu deux ou trois fois ta robe en boîte de nuit, tu ne la mets plus”, s’amuse Veihi Allain.

    F.C.

     

    PRATIQUE

    Le vide dressing aura lieu au Morrison’s Café de 10 à 19 heures, le vendredi 5 juin.
    Infos supplémentaires sur Facebook ou par e-mail (movingtahiti@gmail.com) ou par téléphone (87.79.79.08 et 87.29.52.75).

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete