Habillage fond de site

L’école dès deux ans, un apprentissage précoce pour diminuer les inégalités sociales

mercredi 24 octobre 2018

 

Apprendre en s’amusant, en échangeant avec ces petits camarades tout en étant pris en charge par des professionnels de la petite enfance, tel est l’objectif du dispositif mis en place par le biais de classes passerelles et STP.

Apprendre en s’amusant, en échangeant avec ces petits camarades tout en étant pris en charge par des professionnels de la petite enfance, tel est l’objectif du dispositif mis en place par le biais de classes passerelles et STP.

Augmenter le taux de scolarisation des élèves âgés de 2 ans pour la prochaine rentrée scolaire fait partie des objectifs du gouvernement qui a dévoilé mercredi les premiers axes de sont budget 2019.

Dans plusieurs communes de Tahiti et ses îles des maternelles ont commencé depuis 2015 à expérimenter une scolarisation précoce avec des classes dites « passerelle » ou STP (section des touts petits). Les classes passerelles peuvent accueillir les enfants dès l’âge de deux ans tandis que les STP accueillent les petits dès 2 ans et demi. Le gouvernement souhaite voir ces classes se développer car il constate qu’elle favorise particulièrement la réussite scolaire lorsqu’elle concerne des enfants dont les parents sont éloignés de la culture scolaire pour des raisons sociales, culturelles ou linguistiques. Cette première scolarisation précoce dans les zones ciblées et pour des publics repérés, permet ainsi de compenser les inégalités précoces.

En effet, la prévention des difficultés scolaires y est assurée par la stimulation et la structuration du langage dès le plus jeune âge. Pour la ministre de l’éducation, Christelle Lehartel, ce dispositif a fait ses preuves c’est pourquoi il est souhaitable de le renforcer. « Il s’agit de favoriser l’apprentissage des touts petits qui n’ont pas forcément accès dans leur environnement à des jeux éducatifs ou à tout autre stimulation cognitive. De plus, le travail engagé par le corps enseignant dans les classes de STP est double car un grand travail de parentalité est aussi réalisé. Les parents de ces jeunes enfants sont énormément sollicité afin de participer à des ateliers ou des cafés débat lors desquels il est question du temps de sommeil de l’enfant, de nutrition, du danger des écrans, de l’hygiène de l’enfant etc.. » précise la ministre qui explique que cette interaction parent enfant permet de renforcer le lien familial. « Les familles défavorisées sont prioritaires car lorsque l’enfant est scolarisé, le parent peut aller chercher du travail mais nous cherchons aussi la mixité car l’objectif n’est pas de marginaliser ces enfants, au contraire » ajoute-t-elle.

Un véritable atout

Selon Teipo Teaha, adjointe au maire de Paea en charge de l’éducation, ce dispositif est véritablement efficace car il s’adresse prioritairement aux enfants issus d’un environnement social défavorisé. Un constat partagé par le pôle scolarité de la mairie de Punaauia qui compte deux classes passerelles à l’école maternelle Maehaa Rua et deux classes de STP l’une à la maternelle Amahi et l’autre à l’école Uriri Nui. « Nous avons constaté qu’il s’agissait d’un véritable atout pour des touts petits qui n’ont pas forcément accès à un apprentissage par le jeu ou qui ne vont pas en garderie » explique l’agent communal qui précise que l’accès à ces classes est avant tout réservé aux enfants issus des quartiers prioritaires dont les parents ne travaillent pas et qui ont à charge d’autres enfants. « Ces classes peuvent compter 20 élèves au maximum mais jusqu’à présent ils sont plutôt une quinzaine par classe. Les petits sont entourés d’une institutrice et d’une tatie, un agent de la commune formé à la petite enfance. Le temps d’apprentissage est échelonné et totalement adapté aux enfants de moins de 3 ans qui ont également des temps d’accueil à la maison de l’enfance. »

Inscription tout au long de l’année

Autre particularité de ces classes adaptées c’est l’inscription des élèves qui peut se faire tout au long de l’année scolaire. « A tout moment de l’année les parents peuvent y inscrire leur enfant. C’est pourquoi ils sont en moyenne une quinzaine à la rentrée puis leur nombre peut augmenter sans jamais dépasser les 20 petits par classe » explique la ministre de l’éducation. Tous les enfants doivent cependant être propre et ne pas porter de couche sauf durant les temps de sieste où les petits peuvent la porter.
Lors du dernier conseil des ministres, la création d’un observatoire de la scolarisation des enfants de moins de trois ans a été validée. La première commission de cet observatoire qui sera composée de personnel communal, de personnel éducatif, du Fare Tama Hau, des services sociaux et de la DGEE se tiendra au mois de janvier 2019.

Jen.R

 

 

 

Photo 1 DR : Depuis 2017, à Punaauia, l’école Uriri Nui a ouvert une classe section des touts petits à dispositif passerelle. Désormais la commune compte trois écoles et quatre classes dédiées à la scolarisation des enfants de moins de trois ans.

Photo 2 DR : Apprendre en s’amusant, en échangeant avec ces petits camarades tout en étant pris en charge par des professionnels de la petite enfance, tel est l’objectif du dispositif mis en place par le biais de classes passerelles et STP.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N°2: La scolarisation des moins de trois ans

La scolarisation des enfants jeunes est présentée par notre ministère comme un axe fort de la politique éducative pour réduire les inégalités scolaires.

L’école maternelle et la classe des tout

  • petits constituent le premier moyen de garde à l’échelle du territoire de la Polynésie française.

L’évolution récente que connaît notre société, l’aggravation des conditions de vie dans certains quartiers permet de dire que la première scolarisation

lorsqu’elle s’adresse aux enfants et familles les plus éloignées de la culture scolaire sera un prédicateur de réussite

scolaire. Par ailleurs, selon des études récentes, plus la durée de scolarisation préélémentaire n’est longue, meilleurs sont les résultats scolaires. Cette première école doit répondre à sa vocation première, à savoir accueillir les enfants dans un milieu qui les préserve et leur offrir les conditions favorables à leur développement

; scolariser c’est aussi solliciter et développer des compétences scolaires, essentiellement langagières. C’est ici que, pour atteindre ses objectifs, l’école maternelle avec l’aide des partenaires de la petite enfance devra mobiliser les parents; les sensibiliser à l’intérêt de cette scolarisation précoce dans un esprit de coéducation.

Je sais pouvoir compter sur vous pour une mise en œuvre efficiente de cette première scolarisation, gage, nous l’espérons tous, d’une meilleure réussite scolaire future. Madame Nicole SANQUER, Ministre de

 

 

 

Action n° 3 : Augmenter le taux de scolarisation des élèves âgés de 2 ans
Le Pays s’est engagé depuis 2014 dans le devenir de son école maternelle afin de rendre efficace cette première scolarisation.
La scolarisation des enfants de moins de trois ans doit se faire dans le respect des attentes institutionnelles. En effet, l’intérêt est réel lorsque cette scolarisation correspond aux besoins des enfants et se déroule dans des conditions adaptées. Elle favorise particulièrement la réussite scolaire lorsqu’elle concerne des enfants dont les parents sont éloignés de la culture scolaire pour des raisons sociales ou linguistiques. Cette première scolarisation précoce dans les zones ciblées et pour des publics repérés, permet ainsi de compenser les inégalités précoces. En effet, la prévention des difficultés scolaires y est assurée par la stimulation et la structuration du langage dès le plus jeune âge.
Cette école doit être capable d’accueillir les enfants dans des conditions adaptées à leurs besoins et accepter de partager des temps de coéducation avec les familles au sein de la classe. En développant chez chaque enfant la confiance en soi et l’envie d’apprendre, l’école maternelle, dès la première année de scolarisation, doit conforter et stimuler le développement affectif, social, sensoriel, moteur et cognitif des enfants.
En 2019 encore, tous les acteurs seront mobilisés pour maintenir un haut niveau d’exigence et de qualité. Portée par un arrêté CM, la création de l’Observatoire de la Scolarisation des enfants de moins de 3 ans doit permettre d’améliorer la coordination évoquée avec les principaux partenaires publics et associatifs afin de mieux informer les parents d’élèves de la possibilité et de l’intérêt de scolariser leurs enfants dès l’âge de 2 ans. Les chantiers sont nombreux : charte des Taties, couverture homogène des STP sur le territoire polynésien, qualité des accompagnements en cycle 1.
Un regard particulier sera porté sur cette scolarisation précoce dans les classes multi-niveaux situées dans les territoires fragiles notamment dans les archipels éloignés.
Il convient de continuer à renforcer la coopération avec les parents. Ceux-ci doivent s’impliquer dans la vie de l’école maternelle. A ce titre « la semaine de la maternelle » sera poursuivie au cours de cette scolarité 2018-2019. Propices aux échanges entre les personnels et les parents, les espaces parents doivent continuer de se développer au sein de chaque école. Et, la mallette des parents spécifique à l’école maternelle, mise à disposition des directeurs d’école, et des inspecteurs des circonscriptions, propose des éléments clés pour donner sens à ces relations et permettre la mise en réussite de la coéducation.

 

 

 

 

Sur Paea deux classes de STP

Sur punaauia 2ans et 2ans et demi. 2STp maraa tihapa defavorise appentissage par les jeux. Atout pour ces enfants quand il

 

sur puna 3 classers meheaa rua, uriri nui, amahi 4 classes passerelle critère sociaux et parents qui ne travaillent pas. Propre journée. 20 max accompagne

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete