L’École nationale supérieure maritime recrute

    mardi 15 mars 2016

    Avis aux bacheliers et bac+2 : la marine marchande a de l’avenir, et offre de très belles opportunités de carrière. Un seul chiffre pour s’en convaincre : le transport maritime représente 90 % du transport mondial.
    L’École nationale supérieure maritime (“Supmaritime”) cherche des élèves ultramarins, et vient d’ouvrir sur son site Internet une page dédiée aux Outre-mers. Car cette filière prometteuse peine à recruter des élèves issus des DOM-TOM. Anne-Mai Do Chi, du cluster maritime de Polynésie française, explique que les ultramarins hésiteraient à naviguer.
    “Mais être dans la marine marchande, ce n’est pas uniquement s’embarquer, il y a une méconnaissance des métiers de l’industrie maritime. Il existe beaucoup de passerelles vers des postes à terre”, dit-elle, ajoutant que les rémunérations sont bonnes, et que la marine marchande dispose d’une des caisses de retraite les plus avantageuses.

    Deux formations proposées

    Deux formations sont proposées : un cursus académique de cinq ans et demi, à Marseille, pour le diplôme d’officier de première classe de la marine marchande et le titre d’ingénieur navigant ; et une formation d’officier chef de quart machine de trois ans, à Saint Malo, sanctionnée par un brevet de chef mécanicien, dans des domaines variés, tels qu’électrotechnique/électronique, électricité, hydraulique, pneumatique, ou encore propulsion diesel.
    Soixante places sont ouvertes chaque année pour cette dernière formation, et elles n’ont pas toutes trouvé preneur l’an dernier.
    Les élèves peuvent revenir en stage en Polynésie française, soit en entreprise, soit sur des navires tels que l’Aranui ou le Taporo, indique Anne-Mai Do Chi. Pour accéder à Supmaritime, deux options : un concours qui se tiendra à Papeete les 23 et
    24 mai (épreuves de maths, français et anglais, facilement accessibles aux terminales S) avec oral pour les futurs bacheliers, et une admission sur dossier pour les Bac +2.
    Le droit de scolarité est de
    102 000 francs, ramené à
    30 000 francs pour les boursiers. Il ne reste que deux semaines pour s’inscrire.
    Tous les renseignements sont disponibles sur www.supmaritime.fr, et le Cluster maritime se tient à disposition des candidats polynésiens pour toute aide ou demande de renseignements via l’adresse contact@cluster-maritime.pf.
    C.P.

    romuald pignon 2016-03-17 03:11:00
    De qui se moque t on, la marine marchande de recrute plus, les marché du travail maritime est saturé. Les eleves officiers ne trouvent plus d'embarquement pour valider leur temps de navigation...
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete